La réaction de Michel Platini n'a pas tardé. Deux jours après la décision de la commission d'éthique de la FIFA de le suspendre 90 jours dans le cadre d'une enquête judiciaire qui vise le président démissionnaire de l'institution, Sepp Blatter, celui de l'UEFA a fait appel samedi auprès de la chambre de recours de la Fédération internationale. Platini est impliqué dans cette procédure pour avoir été le destinataire d'un versement suspect de 2 millions de francs suisses en 2011. Cette sanction le prive de toute activité liée au football durant cette période et l'appel déposé samedi, dont le libellé n'a pas été précisé, n'a pas de caractère suspensif.

Avant l'annonce de sa suspension à titre conservatoire, l'ancien meneur de jeu de l'équipe de France avait fait publier un communiqué pour dénoncer "des manœuvres visant à nuire à (sa) réputation." "J'ai toujours agi et me suis toujours exprimé avec honnêteté, courage et franchise car j'estime que c'est mon devoir moral", avait-il ajouté, précisant également qu'il avait adressé ses lettres de soutien dans le cadre de sa candidature pour succéder à Sepp Blatter à la présidence de la FIFA.

Football
Pour Platini, c'est désormais très compromis
08/10/2015 À 11:24

Michel Platini et Sepp Blatter en 2012

Crédit: AFP

La validation de cette candidature est désormais entre les mains de la commission électorale de la Fédération internationale. "D'un point de vue légal, Platini peut encore se présenter, avait expliqué une source proche de la FIFA à l'AFP. Mais il doit passer le test d'intégrité de la Commission d'éthique gérée par ceux qui viennent de le suspendre...". La date limite de dépôt des candidatures pour la présidence de la FIFA est prévue pour le 26 octobre.

Si l'appel devant la chambre de recours est rejeté, l'ancien joueur vedette de la Juventus aura ensuite la possibilité de se tourner vers le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne. Mais le TAS pourrait être sollicité bien avant. La Fédération française (FFF), qui a apporté son parrainage à la candidature de Platini à la présidence de la Fifa, pourrait en effet saisir cette instance au motif que la suspension infligée à son poulain est infondée et nuit à l'image de la FFF, comme l'a annoncé samedi le quotidien Le Parisien.

Embouteillage en vue au TAS

Sur un plan purement théorique, des sources proches du dossier ont précisé à l'AFP que l'UEFA pourrait aussi saisir le TAS pour les mêmes motifs (sanction infondée, atteinte à l'image de l'institution) pour tenter de faire casser la suspension de son président. Ce recours n'a pas été formalisé pour l'heure.

Sepp Blatter, lui, avait fait appel dès vendredi devant la chambre de recours de la Fifa de sa suspension de 90 jours. Au passage, le Suisse de 79 ans a demandé à être à nouveau entendu par la commission d'éthique de la Fédération internationale, ce qui avait pourtant déjà été le cas le 1er octobre. Cette demande risque d'irriter les juges de la Fifa en appel, a précisé à l'AFP un connaisseur du dossier. Mais le président en exercice de la Fifa depuis 1998 aura lui aussi la possibilité de saisir ensuite le TAS en cas de rejet de son appel.

Sepp Blatter

Crédit: AFP

Autre candidat poids lourd à la présidence de la Fifa, Chung Mong-joon entend saisir le TAS dès la semaine prochaine. Le Sud-Coréen a été suspendu 6 ans fermes par la commission d'éthique, notamment pour une infraction lors de l'attribution du Mondial-2022 au Qatar. Le milliardaire, membre de la famille propriétaire de Hyundai, ancien vice-président de la Fifa, veut attaquer la commission d'éthique pour une "erreur judiciaire" qui nuit à sa "réputation". Loin des pelouses, ce sont les avocats qui ont désormais les clés de l'avenir du football mondial.

Football
Blatter et Platini suspendus 90 jours
08/10/2015 À 10:34
Ligue 2
Guingamp se donne de l'air
IL Y A 3 MINUTES