Getty Images

3e tour : Arsenal, tenant du titre, éliminé par Nottingham Forest !

Arsenal prend la porte !

Le 07/01/2018 à 18:54Mis à jour Le 07/01/2018 à 19:24

THE EMIRATES FA CUP - C'est la sensation du 3e tour. Arsenal, tenant du trophée, a été sorti dimanche par Nottingham Forest (4-2). Et le club de Championship (D2 anglaise) n'a pas volé sa qualification face à des Gunners hors-sujet.

La saison d'Arsenal tourne au vinaigre. Tenante du titre, l'équipe d'Arsène Wenger a été éliminée dès le 3e tour de la FA Cup dimanche par Nottingham Forest après sa défaite au City Ground (4-2). C'est une énorme désillusion pour les Gunners, qui n'avaient jamais été éliminés avant le 4e tour de l'épreuve sous l'ère Wenger. Seulement sixièmes en Premier League, ils joueront très gros mercredi face à Chelsea en demi-finale de la Coupe de la Ligue anglaise.

Avec une équipe remaniée, où figurait notamment Mathieu Debuchy, Arsenal est passé totalement à côté de son sujet. Nottingham Forest, qui ne pointe pourtant qu'à la 14e place du Championship, a parfaitement exploité les largesses défensives de la formation d'Arsène Wenger. A l'image d'Eric Lichaj. Auteur de l'ouverture du score (1-0, 20e), le latéral droit de Forest a signé une magnifique demi-volée pour redonner l'avantage aux locaux (2-1, 44e) après l'égalisation de Per Mertesacker (1-1, 23e).

Un penalty controversé

C'était déjà une belle performance pour Nottingham Forest, sans victoire depuis cinq matches en championnat et incapable de marquer lors de ses trois dernières sorties. Mais la formation de Gary Brazil a fait encore mieux après la pause quand Ben Bereton, 18 ans, lui a donné un break d'avance sur penalty (3-1, 64e s.p.).

Moribond, Arsernal a eu un semblant d'espoir quand Danny Welbeck a exploité une erreur du gardien des Reds pour réduire l'écart (3-2, 79e). Mais il a été de courte durée. Armand Traoré a obtenu un penalty sur une faute de Debuchy et Kieran Dowell l'a transformé pour offrir la qualification à Nottingham Forest (4-2, 85e). Un penalty controversé, puisque Dowell a peut-être touché deux fois le ballon en glissant au moment de tirer. Mais Arsenal pourra difficilement se cacher derrière ce fait de jeu pour justifier cette élimination calamiteuse.

0
0