Il n’y a pas eu de miracle à Villa Park pour Aston Villa. Face à une très jeune équipe, le champion d’Angleterre en titre Liverpool a tout de même trouvé le moyen de douter une vingtaine de minutes, mais s’est finalement largement imposé sur la pelouse d'un club fortement touché par le covid-19 ces derniers jours (1-4). Grâce notamment à un doublé de Sadio Mané, les Reds passent en 16e de finale de la FA Cup.
Le film du match
Ils n’ont pas démérité. Opposés au leader de Premier League, champion d’Europe 2019, les gamins d’Aston Villa n’ont pas eu à rougir lors de ce 32e de finale de FA Cup rendu particulier par la situation sanitaire autour du club de Birmingham depuis plusieurs jours. Alors que l’ensemble de l’effectif professionnel et le staff sont à l'isolement, c’était à Mark Delaney, habituel entraîneur des moins de 23 ans, d’occuper la place réservée normalement à Dean Smith sur le banc des Lions.
Premier League
La finale de la Ligue des champions va accueillir 16.500 spectateurs
25/05/2021 À 13:26

Liverpool a bien démarré, puis s’est endormi

Dans le onze de départ pour affronter Liverpool, se trouvait donc sept joueurs de l’équipe des moins de 23 ans, et quatre ados habitués à évoluer avec les U18. C’est dire si l’on ne donnait pas cher de leur peau avant le coup d’envoi… Surtout que Jurgen Klopp, s’il avait laissé quelques titulaires au repos (Alisson, Alexander-Arnold, Robertson et Firmino), a tout de même aligné d’entrée Mohamed Salah et Mané, deux des plus fines gâchettes du Royaume. D’ailleurs, le Sénégalais a fait la différence sur son premier coup de tête du match (0-1, 4e).
Le match aurait pu être plié dès la 10e minute, mais Georginio Wijnaldum a fait preuve de suffisance et loupé une occasion facile. Puis les Reds se sont progressivement endormis, et les jeunes Villans se sont peu à peu libérés, faisant apparaître quelques promesses, parmi lesquelles le défenseur et capitaine Dominic Revan, ainsi que le gardien hongrois de 19 ans Akos Onodi. D’une superbe parade devant Fabinho (23e), il a lancé sa belle partie (8 arrêts au final) et la révolte des siens. Qui ont été survoltés lors de l’égalisation pleine de sang-froid de Louie Barry, attaquant de 17 ans (1-1, 41e).
Il a fallu l’entrée d’un Thiago Alcantara toujours aussi souverain dans l’entrejeu, à la mi-temps, pour que Liverpool retrouve de l’allant. Wijnaldum n’a pas loupé sa deuxième opportunité du match, lançant une séquence de folie (1-2, 60e). Dans la foulée, Mané a fait le break d’une nouvelle tête (1-3, 63e). Puis Salah a marqué le troisième but des hommes de Jurgen Klopp en 5 minutes, d’une frappe en pivot (1-4, 65e). De quoi plier définitivement l’affaire, et permettre à Liverpool de passer logiquement en 16e de finale de la FA Cup.
The Emirates FA Cup
Un nouvel exploit, 5 ans après : Leicester s'adjuge le trophée
15/05/2021 À 18:11
The Emirates FA Cup
Chelsea a quatre matches pour s’offrir un doublé et une fin de saison en apothéose
14/05/2021 À 22:15