La France débute mal ses Jeux Olympiques 2020. Sous une chaleur de plomb, les hommes de Sylvain Ripoll ont vite affiché leurs limites face à une équipe mexicaine beaucoup mieux préparée et vainqueur par trois buts d'écart (4-1). Les Bleus ont fait illusion l’espace d’une mi-temps, avant de complètement s’effondrer dès l’entame de la seconde période. André-Pierre Gignac, titulaire à la pointe de l’attaque, a sauvé les meubles en inscrivant un pénalty (69e) qui aurait pu amorcer une réaction d’orgueil. La défaite sera interdite face à l’Afrique du Sud dimanche prochain.
Tokyo 2020
Un corner direct somptueux : Rapinoe lance la petite finale
IL Y A 9 HEURES
Les Bleus n’avaient plus foulé une pelouse olympique depuis 1996 et une défaite face au Portugal, alors en quart de finale. Et il n’est pas certain qu’ils se hissent jusqu’à ce stade de la compétition au regard de leur prestation décevante, mais attendue, face au Mexique.
En cruel manque de repères, aussi bien défensivement qu’offensivement, l’Equipe de France n’a pas su rivaliser avec les certitudes d’une nation qui a été médaillée d’or en 2012. Les Bleus de Sylvain Ripoll, qui a dû composer un groupe malgré de nombreux désistements, ont plongé au retour des vestiaires.

Naufrage défensif et grosse fessée d’entrée : le résumé de la débâcle française

Des Bleus hors du coup

Les quarante cinq premières minutes, encourageantes à défaut d'être suffisantes, n’ont donc été qu’un mirage pour des Français hors du coup, incapables de vraiment accélérer quand ils avaient le ballon. La chute fut dure. Elle a été amorcée par un poteau mexicain (46e), puis confirmée par l’ouverture du score signée Alexis Vega, sur un centre d’un Diego Lainez en mode poison (1-0, 47e). Vega a ensuite été tout proche du doublé (49e), avant de laisser Sebastian Cordova inscrire le but du break, sanctionnant une défense aux abois sur un long ballon de Carlos Rodriguez (2-0, 55e).
On a cru que les Bleus allaient réagir avec les entrées d’Alexis Beka Beka et, surtout, de Randal Kolo Muani. On y a cru parce que la fusée du FC Nantes a obtenu un penalty transformé par André-Pierre Gignac (2-1, 69e). On espérait un dernier quart d’heure de feu, mais les errements défensifs ont fini d’achever les Bleus. Uriel Antuna s’est un peu trop facilement infiltré dans la surface pour tromper Paul Bernardoni (3-1, 80e), tandis que Melvin Bard, coupable d'une mauvaise passe en retrait, s’est mué en passeur décisif pour Eduardo Aguirre (4-1, 90e).
Les Bleus vont devoir se remettre de cette claque, il est vrai infligée par l’adversaire le plus dangereux de son groupe. On attend maintenant une réaction face à l’Afrique du Sud, dimanche prochain, puis face au Japon. Sans quoi l’aventure olympique aura été éphémère.

Les buts du match

Le but du 1-0 (Mexique)

Festival de Lainez, tête smashée et défense bleue dépassée : le but du 1-0 pour le Mexique

Le but du 2-0 (Mexique)

Défense aux abois, Bernardoni fusillé : le but du 2-0 pour le Mexique en vidéo

Le but du 2-1 (Gignac)

La fusée Kolo Muani fauchée, Gignac lucide : le but des Bleus sur penalty

Le but du 3-1 (Mexique)

Comme dans du beurre : comment Antuna a puni les errances des Bleus

Tokyo 2020
Revivez Japon - Espagne EN DIRECT
03/08/2021 À 13:41
Tokyo 2020
Asensio envoie l’Espagne en finale
03/08/2021 À 13:35