Eurosport

Le top 10 des attaquants les plus chers de la Ligue 1

Le top 10 des attaquants les plus chers de la Ligue 1

Le 09/07/2015 à 09:04Mis à jour Le 09/07/2015 à 12:13

TRANSFERTS – Les attaquants les plus coûteux de l’histoire de la Ligue 1 ont connu des fortunes diverses après leur transfert. Le coût de leur venue n’a pas souvent été proportionnel à leur niveau réel sur le terrain. Le PSG et l'ASM ont bouleversé ce classement ces dernières années.

10. Sonny Anderson

  • Club : De Barcelone à Lyon en 1999
  • Montant : 18 millions d'Euros

Après avoir brillé à Marseille et à Monaco, Sonny Anderson file au FC Barcelone en 1997. Le buteur brésilien est alors le meilleur attaquant de la Ligue 1 mais n'arrive pas à imposer sa patte en Catalogne comme il l'avait fait en France. Jean-Michel Aulas, et son nouvel actionnaire Pathé, viennent l'extirper du banc blaugrana pour une grosse somme : 18 millions d'euros. Un choix judicieux : Avec 94 buts en 161 matches, Anderson amène Lyon vers le succès, même s'il fut, paradoxalement, meilleur quand Lyon courait après le titre de champion que lorsqu’il devait le défendre. Sur le déclin, il partira en 2003 à Villarreal.

Sonny Anderson avec Lyon lors de la saison 2002-2003

Sonny Anderson avec Lyon lors de la saison 2002-2003Panoramic

9. Shabani Nonda

  • Club : Du Stade Rennais à l'AS Monaco, en 2000
  • Montant : 20 millions d'Euros

27 juin 2000. La France ne le sait pas encore, mais dans quelques jours, elle sera championne d'Europe, grâce à David Trezeguet. Mais ce 27 juin, Monaco achète celui qui devra remplacer le futur buteur décisif à Rotterdam, vendu pour 24 millions d'euros… en Italie ! En tête de liste : Shabani Nonda, le Congolais du Stade Rennais. Une énorme partie de l'argent récolté par le transfert de Trezegoal est utilisé pour le faire venir. Monaco ne le regrettera pas et Nonda finira meilleur buteur de L1 en 2003.

Nonda (Monaco), un des fers de lance de l'attaque monégasque, avec Marco Simone

Nonda (Monaco), un des fers de lance de l'attaque monégasque, avec Marco SimoneEurosport

8. Zlatan Ibrahimovic

  • Club : De l'AC Milan au Paris Saint-Germain, en 2012
  • Montant : 21 millions d'Euros

En 2012, pour sa présentation façon rock-star au Trocadéro, il n'est pas le joueur le plus cher de la Ligue 1. Il n'est pas même le joueur le plus cher recruté par le Paris Saint-Germain. Parce qu'il est déjà trentenaire mais aussi parce que le PSG a déjà signé un gros chèque pour son camarade milanais Thiago Silva. Au prix d'achat, pas sûr que le PSG regrette une seconde le recrutement du Suédois.

FOOTBALL 2013  PSG - Ibrahimovic (Trocadéro, Eiffel)

FOOTBALL 2013 PSG - Ibrahimovic (Trocadéro, Eiffel)AFP

7. Sévérino Lucas

  • Club : De l'Atlético Paranaense au Stade Rennais en 2000
  • Montant : 21 millions d'euros

Trezeguet vers la Juventus, Nonda vers Monaco : le mercato de l'été 2000 pousse le Stade Rennes à recruter pour remplacer son attaquant congolais. Mais au lieu de jouer la sécurité et de recruter un joueur confirmé du championnat, le club breton tente un coup de poker et, avec  l'aide financière de son actionnaire François Pinault, va chercher deux attaquants pour un montant de 33 millions d'euros. Severino Lucas et Mario Turdo, le duo censé faire trembler la Ligue 1, sera un flop monumental. L'actionnaire principal ne mettra plus jamais la main au portefeuille. Les deux brésiliens, eux, n'ont jamais convaincu même en quittant le stade de la Route de Lorient.

Severino Lucas

Severino Lucas Imago

6. Lisandro Lopez

  • Club : Du FC Porto à l'Olympique Lyonnais en 2009
  • Montant : 24 millions d'euros

Lors de la saison 2009, une fièvre acheteuse s'empare subitement des Olympiques. Marseille recrute Lucho Gonzalez alors que, dans le même temps, Lyon achète Aly Cisshoko et Lisandro Lopez. Les trois joueurs ont la particularité de venir du FC Porto. Si le latéral gauche français ne fera pas grande impression, Lisandro Lopez, lui, marquera l'Olympique Lyonnais de son empreinte.

La joie de Lisandro Lopez, triple buteur sur le terrain d'Anderlecht en barrages de la Ligue des champions 2009/2010 avec Lyon

La joie de Lisandro Lopez, triple buteur sur le terrain d'Anderlecht en barrages de la Ligue des champions 2009/2010 avec LyonPanoramic

5. Ezequiel Lavezzi

  • Club : De Naples au Paris Saint-Germain en 2013
  • Montant : 29 millions d'euros

Le recrutement made in Serie A de Leonardo amène Ezequiel Lavezzi au PSG dans la même valise que Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic. Recruté pour apporter du volume, des courses et un peu de folie, Lavezzi n'aura jamais eu le niveau d'un titulaire qu'attendait le club parisien, notamment dans la finition. Point positif : il apporte du liant dans le vestiaire. Mais à ce prix-là, le PSG attendait sans doute plus de lui.

Laurent Blanc a critiqué le manque d'efficacité de Lavezzi lors de PSG - Lens

Laurent Blanc a critiqué le manque d'efficacité de Lavezzi lors de PSG - LensAFP

4. Nicolas Anelka

  • Club : Du Real Madrid au Paris Saint-Germain en 2000
  • Montant : 34 millions d'euros

Comme le Stade Rennais la même année, Paris tente de recruter à tout prix et il lui faut une tête d'affiche pour relancer la machine. Un talent brut, français, buteur. Le profil est tout trouvé, pour accompagner le recrutement des jeunes Sylvain Distin, Bernard Mendy, Peter Luccin ou encore Stéphane Dalmat. Nicolas Anelka fera l'affaire. Le Francilien, vendu pour 5 millions de francs à Arsenal, revient du Real Madrid pour 215 millions de plus dans la capitale. Pour un retentissant flop. Il quitte le club 18 mois plus tard, prêté à Liverpool.

La présentation d'Anelka

La présentation d'AnelkaAFP

3. Lucas Moura

  • Club : De Sao Paulo au Paris Saint-Germain (janvier 2013)
  • Montant : 40 millions d'euros

International brésilien, dans la sélection olympique à Londres, Lucas Moura a tout de la future pépite brésilienne qu'il faut acheter avant qu'un autre géant européen ne le fasse. L'ailier droit, courtisé par Manchester United, est finalement arraché in extremis par le Paris Saint-Germain avec une dernière enchère, celle de trop pour Manchester qui ne voulait pas payer 40 millions pour le joueur de Sao Paulo. Le PSG ose le pari et le ramène dès l'hiver 2013. Il est loin d'avoir marqué les esprits, comme d'autres brésiliens (Rai, Ronaldinho) avant lui au Parc des Princes. Mais Lucas est encore en pleine progression. Et le PSG se montre patient.

Lucas (PSG)

Lucas (PSG)Panoramic

2. Radamel Falcao

  • Club : de l'Atletico Madrid à l'AS Monaco en 2013
  • Montant : 60 millions d'euros

A son arrivée à l'AS Monaco, Radamel Falcao fait peur à toute l'Europe. Il empile les buts avec Porto ou l'Atletico Madrid, et les Ligues Europa à chaque fois avec ses clubs respectifs. Monaco, avec son milliardaire russe, tente l'aventure alors qu'il n'est que promu en Ligue 1. Le début d'idylle est poussif, même si le Tigre marque un petit nombre de buts, avant la catastrophe, à la mi-janvier : rupture des ligaments croisés au Stade Gerland, contre Chasselay, en Coupe de France. Le Colombien manque la Coupe du monde mais sa cote reste intacte. Un prêt l'envoie à Manchester. Mais le Tigre ne rugit plus. Cette saison, c'est du côté de Londres et de Chelsea que le Colombien va tenter de faire à nouveau peur à l'Europe entière.

Falcao (Monaco)

Falcao (Monaco)Panoramic

1. Edinson Cavani

  • Club : De Naples au Paris Saint-Germain en 2013
  • Montant : 65 millions d'euros

Douze mois après l'arrivée de Zlatan Ibrahimovic, le PSG recrute un nouvel attaquant de premier ordre avec Edinson Cavani, le matador qui fait tourner en bourrique les clubs de Serie A. Comme le Suédois avant lui, Cavani vient de terminer meilleur buteur du championnat italien. Il y retrouve son compère du Napoli, Ezequiel Lavezzi. Cavani rejoint le club de la capitale pour 65 millions d'euros, soit le montant de sa clause libératoire ce qui fait de lui le joueur le plus cher de l'histoire de la Ligue 1. L'omniprésence d'Ibrahimovic le met en difficulté, malgré des statistiques loin d'être ridicules (56 buts/96 matches).  

Edinson Cavani, l'attaquant du PSG après son but contre Reims - 2015

Edinson Cavani, l'attaquant du PSG après son but contre Reims - 2015Panoramic

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0