Getty Images

Mendes, Icardi, aéroport : les coulisses du transfert de Cristiano Ronaldo à la Juventus

"Tu ne vas pas me croire" : les coulisses du transfert de Ronaldo à la Juve

Le 12/02/2019 à 12:30Mis à jour Le 12/02/2019 à 12:32

TRANSFERTS - Dans une longue interview accordée à La Gazzetta dello Sport, Fabio Paratici, le directeur sportif de la Juventus, a dévoilé les coulisses du transfert de Cristiano Ronaldo l'été dernier. D'une simple discussion avec Jorge Mendes à la volonté de partir de CR7, retour sur le "transfert du siècle".

Les tifosi de la Juve se souviendront longtemps du 10 juillet 2018. Ce jour-là, l'improbable s'est réalisé. Via un communiqué officiel, le club italien confirmait alors l'arrivée de Cristiano Ronaldo. Encore inimaginable quelques mois auparavant, le départ de la star portugaise du Real Madrid venait de se concrétiser. 117 millions d'euros et un contrat de quatre ans : le "transfert du siècle", comme on le surnommait en Italie, était réalité. Mais comment est née cette incroyable idée de recruter CR7 ? Comment la Juve est-elle parvenue à boucler sa venue en l'espace de quelques semaines ?

Dans une longue interview accordée à La Gazzetta dello Sport ce mardi, Fabio Paratici, le directeur sportif des Bianconeri, a dévoilé les coulisses de ce dossier. "Quand nous avons joué à Madrid [Le 11 avril dernier, lors du quart de finale retour de la Ligue des champions, NLDR], Jorge Mendes est venu. Je lui ai dit que Cristiano avait inscrit des buts incroyables, comme le retourné au match aller. Il m'a regardé et il m'a dit 'Tu ne vas pas me croire, mais si CR7 part, il veut venir à la Juve. Souviens-toi que c'est moins improbable que tu ne le penses. On en reparlera'. J'ai cru alors à une boutade", confie-t-il tout d'abord.

"Tu verras que Ronaldo va quitter le Real"

Après cette première discussion, Paratici explique qu'il a ensuite revu l'agent de Cristiano Ronaldo. Le tout lors du transfert de João Cancelo, dont les intérêts sont également gérés par Jorge Mendes. "On était à l'aéroport. Il m'a dit : 'Tu verras que Ronaldo va quitter le Real. Je te le dis clairement, il veut venir à la Juve. Il a joué à Manchester United, un grand club anglais. Puis le Real, un autre grand club. Il ne va que dans les clubs historiques. Il n'a jamais joué en Italie, il veut gagner le titre. Si vous le voulez, lui est d'accord'", explique Paratici.

Cristiano Ronaldo - Atalanta-Juventus

Cristiano Ronaldo - Atalanta-JuventusGetty Images

"Comme au poker, je voulais alors mettre les cartes sur la table. Mendes m'a alors dit : 'Voilà le coût du transfert et voilà le salaire', poursuit-il. Je lui ai demandé de me laisser plusieurs jours pour lui donner une réponse (...) Je savais que Higuain allait partir. Je me suis demandé si CR7 pouvait être un bon achat, si on pouvait encaisser plus. Je faisais des comptes élémentaires. Mais je savais très bien qu'il était une star qui ouvrait de nouveaux horizons techniques, commerciaux et une mondialisation de la marque."

Bien décidé à "tenter" le coup, le dirigeant de la Vieille Dame assure n'avoir alors rien dit à personne. "On est début juin. Buffon allait partir, on venait de gagner le septième Scudetto et on avait vécu une élimination difficile en Ligue des champions : il falllait quelque chose pour motiver les joueurs, explique Paratici. On a organisé une réunion avec Andrea Agnelli, le président, et Pavel Nedved, le vice-président. Nous étions d'accord pour donner un nouveau souffle à l'équipe, envoyer un message. J'ai alors dit 'C'est à étudier, ne rigolez pas et ne me jetez pas hors de ce bureau. Il y a deux façons pour motiver l'équipe : une première option que je ne peux pas dire et acheter Cristiano Ronaldo".

"Soit on recrute CR7, soit on met le bordel avec Icardi"

La première option ? Il s'agissait en réalité de recruter... Mauro Icardi, le capitaine de l'Inter Milan. "Et ainsi créer un bordel monstre", révèle-t-il, mais ce n'était pas "l'objectif recherché". "Personne ne pouvait imaginer à ce moment que Ronaldo pouvait venir pour le montant que Mendes m'avait donné. Il y a eu un silence lors de la réunion. J'ai dit au président : 'Mendes m'a dit de te dire que si la Juve veut CR7, et que cela correspond aux chiffres donnés, il viendra. Il veut la Juve et pas un autre club. Il n'y a pas de plan B'. Il m'a demandé de lui donner du temps pour réfléchir."

Mais comme Andrea Agnelli est un président "qui prend rapidement des décisions", le verdict est vite tombé "Moi, j'étais déjà content qu'il ne me foute pas à la porte de son bureau. L'après-midi, il m'a demandé de bien récupérer les chiffres de l'opération. Et s'ils correspondaient à ceux donnés par Mendes, alors on avancerait dans les négociations", confie Paratici. La suite est connue. Après plusieurs semaines de discussions, le transfert sera bouclé aux sommes annoncées officieusement par Jorge Mendes. Le 10 juillet, il sera officialisé par les parties concernées. L'épilogue d'un feuilleton que personne n'aurait osé imaginer.

Vidéo - Juventus - Ronaldo : "Une décision facile à prendre"

00:48
0
0