Getty Images

Raiola, salaire, primes : Balotelli à l'OM, ce n'est (toujours) pas imminent

Balotelli à l'OM, ce n'est (toujours) pas imminent

Le 21/06/2018 à 09:56Mis à jour Le 21/06/2018 à 10:38

TRANSFERTS - Les supporters de l'OM vont devoir (encore) faire preuve de patience. Après un été 2017 à attendre le fameux "grand attaquant", voilà que la situation semble se répéter un an plus tard. Annoncé comme proche depuis des semaines, Mario Balotelli n'a toujours pas débarqué sur la Canebière. Et visiblement, ce n'est pas pour maintenant.

Depuis l'été dernier, les supporters de l'OM l'ont bien compris : la patience est mère de toutes les vertus. Cette notion, le peuple marseillais l'a parfaitement intégré l'été dernier, lorsqu'ils ont attendu pendant plus de deux mois l'arrivée du fameux "grand attaquant"... en vain. Lors du dernier jour du mercato, c'est finalement Konstantínos Mítroglou qui a débarqué sur la Canebière. "Tout ça pour ça", diront alors certains. Un an plus tard, la situation peut-elle se répéter ? Si ce n'est bien évidemment pas la volonté des dirigeants olympiens, ce début de mercato offre quelques similitudes...

Raiola entre l'OM et Balotelli

Vidéo - Marketing, passion, finance : OM-Balotelli, c'est "le mariage parfait"

02:20

Puisque l'indemnité du transfert de "SuperMario" est assez faible pour un joueur de ce standing, Mino Raiola, de son côté, estime qu'il faut combler la différence avec un gros salaire et des primes diverses. Forcément, ce n'est pas du goût de Zubizarreta, qui ne compte pas céder à l'agent. Malgré tout, l'OM espère boucler ce dossier avant fin juin, même si rien ne s'annonce simple.

En Italie, difficile d'imaginer un retour pour "SuperMario"

Dans le clan Balotelli, rien ne presse. Actuellement en Russie pour suivre le Mondial, comme l'informe L'Equipe, Mino Raiola prend son temps et attend d'autres offres. Reste à savoir si elles vont arriver. En Italie, le retour de "SuperMario" n'est pas d'actualité. La Roma ? Les tifosi sont contre cette possibilité et l'ont clairement fait savoir. La Juventus ? Difficile à imaginer, voire impossible. Les deux clubs de Milan, eux, n'envisagent pas de le faire revenir.

Quant au Napoli, qui semblait la destination la plus plausible, c'est également compliqué. Entre un président pas spécialement fan du joueur et un effectif garni en attaque (Mertens, Milik, Inglese), le club partenopeo n'est pas dans le besoin. Dans la botte, seuls le Genoa et l'Atalanta se sont renseignés dans ce dossier. Si son ambition est celle de retrouver un club jouant la Ligue des champions, Balotelli va donc devoir patienter. Et, par conséquent, faire attendre l'OM. Selon L'Equipe, le club olympien étudie en parallèle d'autres pistes, comme Wissem Ben Yedder (Séville) ou encore Vincent Aboubakar (Porto).

0
0