Il y a des transferts pour combler un manque quantitatif et d’autres qui apportent une vraie plus-value. Celui d’Islam Slimani à l’Olympique Lyonnais fait partie de la deuxième catégorie, tant ses qualités seront utiles à l’actuel leader de Ligue 1 dans sa course au titre. Bien plus que Moussa Dembélé n’en semblait capable. Malgré ses 45 buts en 104 matchs sous le maillot lyonnais, un bilan plus que correct, ses défauts dans le jeu ont fini par prendre le dessus sur son apport statistique, devenu quasi nul en première partie de saison (1 but en 12 matchs). Lyon se devait d’avoir un attaquant capable de faire jouer les autres et c’est aussi en cela que Slimani a tout du bon coup.

Juninho sur Slimani : "Je ne pense pas qu'il ait besoin de beaucoup de temps pour être en forme"

Arrivé libre de Leicester, autre facteur positif pour l‘OL, l’Algérien a certes un profil physique comparable à Dembélé (1m88 contre 1m83, tous deux costauds), son profil footballistique est lui bien plus complet. Là où le Français montrait ses limites techniques, Slimani a démontré par le passé, notamment à Monaco, sa large palette offensive. Excellent joueur dos au but et dans les duels aériens, comme le Français, l’attaquant de 32 ans est en revanche capable de garder le ballon sous pression pour permettre au bloc de monter, de jouer comme un meneur, à savoir accélérer le jeu en une touche, remiser pour ses partenaires mais aussi être décisif par la passe. L’an dernier, sous les couleurs monégasques, l’international algérien avait signé 8 passes décisives et son entente avec Ben Yedder avait marqué les esprits. Reste à ce que son intégration soit réussie.
Transferts
Les 6 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end
IL Y A UN JOUR

Gros renfort mais aussi petit pari

A Monaco, Slimani évoluait la grande majorité du temps dans un 4-4-2, chose qui ne devrait pas souvent arriver à Lyon, plus habitué à évoluer en 4-3-3. Lorsqu’il jouera, ce sera seul en pointe, encadré par deux flèches sur les côtés prêtes à prendre la profondeur. Surtout, c’est un statut de remplaçant qui attend l’Algérien au Groupama Stadium, le trio Toko Ekambi-Depay-Kadewere fonctionnant à plein régime. Il lui faudra alors généralement être performant sur un temps de jeu plus court, aux alentours sans doute de la vingtaine de minutes de jeu. Et il a tout pour que cela lui corresponde. Avec son maigre temps de jeu cette saison (18 minutes avec Leicester seulement) et son physique fragile (18 matchs seulement l’an dernier), Slimani n’aura ainsi pas trop besoin de forcer sur le plan physique tout en pouvant exprimer ses qualités et apporter à l’OL. Mais attention toutefois à ne pas trop voir dans le Slimani de Monaco le Slimani de toujours.

Islam Slimani

Crédit: Getty Images

Si l’Algérien a été excellent collectivement sous le maillot de Monaco, cela avait alors été une agréable surprise pour le club de la Principauté, tant il semblait jusqu’ici être principalement un buteur (8 passes en trois ans à Lisbonne) en échec depuis son départ du Sporting (9buts en 55 matchs en trois ans à Leicester, Newcastle et Fenerbahçe). Mais avec son expérience et ses qualités techniques, il y a de vraies raisons de penser que cette évolution n’était pas qu’un coup d’un an et qu’Islam Slimani se fondera ainsi parfaitement dans le moule lyonnais 2020/21 dans ce rôle d’attaquant-meneur-appui. Mais en signant l’Algérien – qui souhaitait plus initialement - pour seulement 6 mois (+ 12 en option), l’Olympique Lyonnais ne prend dans tous les cas pas beaucoup de risques, vu l’absence d’impact de Dembélé sur cette première partie de saison. Et si l’ancien joueur de Leicester venait à régaler ses partenaires autant qu’il le faisait en 2019-2020 avec Monaco, on ne sera pas loin du parfait mariage avec l’OL. Et ainsi du très bon renfort souhaité.
Transferts
Les envies de Juve de Pogba, Donnarumma bientôt n.1 : Raiola fait du Raiola
18/09/2021 À 07:39
Transferts
Les 7 infos mercato qui vous ont échappé vendredi
17/09/2021 À 16:59