Ce sont des petites histoires que seul le marché des transferts peut nous offrir. A Istanbul, tout le monde attend l’officialisation du transfert de Mesut Ozil à Fernerbahce. L’Allemand est même présent en Turquie depuis plusieurs jours afin de finaliser sa venue. Mais à en croire le président du club turque, Ali Koc, l’arrivée n’est pas encore tout a fait bouclé. En l’occurrence c’est l’aspect financier de ce transfert qui semble poser problème au Fener.
Si le milieu de terrain allemand arriverait libre après la résiliation de son contrat le liant à Arsenal, six mois avant la fin de son bail à Londres, c’est le salaire du champion du monde 2014 qui pose question. Ozil touchait 18 millions d’euros de salaire annuel chez les Gunners. S’il a consenti à un petit effort financier pour rejoindre Fenerbahce, club qu’il supportait étant enfant, le milieu de terrain de 32 ans demanderait tout de même 14 millions d’euros de salaire annuel en Turquie.
Merci de nous soutenir financièrement, notre avenir en dépend
Transferts
Les 8 infos mercato qui vous ont échappé lundi
IL Y A 7 HEURES
Une somme astronomique pour un club turque, d’autant plus quand l’on sait que le Fernerbahce est endetté à hauteur de 517 millions d’euros. Pour boucler tout de même l’arrivée d’un joueur qui déchaine déjà les passions sur les bords du Bosphore, avant même l’officialisation de son transfert, le patron du club aurait trouvé une solution et a décidé de se tourner vers ses supporters.

Mesut Özil avec le maillot d'Arsenal, un mariage long mais pas toujours heureux

Crédit: Getty Images

Il demande ainsi, à travers une collecte de don organisée par SMS, aux supporters du club turque de financer le salaire de l’Allemand. Dans des propos rapportés par le DailyMail, l’homme fort du Fener détaille sa stratégie en s’adressant à ses supporters : "Nous avons besoin de nos fans. Merci de nous soutenir financièrement. Notre avenir en dépend. Le jour de la signature, je vous demanderai de battre des records avec la campagne de SMS. Il en faudra 300.000, 500.000 peut-être, et même un million."

2 euros par SMS

Chaque SMS envoyé par un supporter rapporterait un peu plus de 2 euros au club. Une manière innovante et inédite de financer l’arrivée d’un joueur qui pourrait remettre en lumière le club turc dans le monde du football. Les dirigeants des Sari Kanaryalar compteraient également sur la vente des maillots de l’ancien milieu de terrain du Real Madrid pour renflouer les caisses de leur club.
Lors de l’annonce de Mesut Ozil de son arrivée imminente en Turquie, son message sur Twitter avait, en quelques minutes été retweeté plus de 100 000 fois. Espérons pour le Fener que les supporters répondent également présents pour cette collecte de don par SMS.
Transferts
Les 6 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end
HIER À 15:18
Transferts
CR7 de retour dans son club formateur pour y finir sa carrière ? D'autres l'ont déjà fait !
14/05/2021 À 20:20