Getty Images

Après Espagne-Croatie (6-0) - Marco Asensio : "On avait besoin de retrouver ces sensations"

Asensio : "On avait besoin de retrouver ces sensations"

Le 11/09/2018 à 23:38Mis à jour Le 11/09/2018 à 23:40

LIGUE DES NATIONS - Vainqueur éclatant d’une Croatie en pleine déprime post-Mondial (6-0), l’Espagne a sans doute regretté sa préparation perturbée tant son avance sur le vice-champion du monde semblait criante ce mardi. Homme du match, Marco Asensio, amené à prendre de l’importance dans cette Roja, s’est exprimé sur le niveau de jeu des siens à Elche.

"Nous sommes de retour !" En Une de son site ce mardi soir, Marca n’y allait pas par quatre chemins. Il faut dire que mettre une telle fessée à un vice-champion du monde n’est pas donné à tout le monde.

L’espace d’une douce soirée à Elche, les Espagnols ont retrouvé leur Roja, cette équipe à même de mettre n’importe quelle équipe au pas par sa supériorité technique.

Une équipe qui avait disparu au pire moment : juste avant le Mondial. Emportée dans une crise immense après l’annonce du départ de Julen Lopetegui pour le Real Madrid et son remplacement par Fernando Hierro, la sélection espagnole avait laissé ses rêves de titre mondial s’envoler lors d’une séance de tirs aux buts terrible face à la Russie en huitième. C’en était fini du tiki-taka croyaient savoir certains.

Ce mardi, la Croatie pourra dire le contraire. Malgré des erreurs de relance en début de match, les hommes de Luis Enrique ont prouvé une nouvelle fois que la virtuosité technique était essentielle en football. Et le plus rassurant dans tout ça pour le nouveau sélectionneur espagnol ? C’est que la jeune garde semble disposée à prendre le pouvoir.

" Difficile de critiquer quelque chose dans un match d’aussi haut niveau"

D’ailleurs, interrogé au sortir de la rencontre sur la performance XXL de Marco Asensio, auteur d’un but, de trois passes décisives et impliqué dans le but du 3-0 (csc du gardien après une de ses frappes), Luis Enrique a avoué n’avoir aucun mauvais point à distribuer : "Asensio ? L’attitude de tous les joueurs a été excellente. Asensio a mis deux golazos (un seul lui est attribué, ndlr), il a une frappe de balle incroyable. Ceux qui ont débuté, comme Gaya ou Ceballos, ont été superbes. C’est difficile de critiquer quelque chose dans un match d’aussi haut niveau."

Le héros du soir a lui aussi tenu à ne pas tirer la couverture à lui et a parlé du collectif ainsi que des bienfaits de renouer avec ce genre de victoire : "La vérité c’est qu’on a fait un très grand match. On a terminé avec une grande concentration" a glissé l’ailier du Real. Avant de lâcher une phrase lourde de sens : "On avait besoin de récupérer ces sensations". Sous-entendu, celles qu’on avait perdu au pire moment. Le timing en football, il n’y a que ça de vrai. Malheureusement pour la Roja. Heureusement pour les Bleus.

La joie de Saul Niguez face à la Croatie

La joie de Saul Niguez face à la CroatieGetty Images

0
0