Getty Images

France - Pays-Bas : La fête à la maison

La fête à la maison

Le 08/09/2018 à 21:20Mis à jour Le 08/09/2018 à 21:34

COUPE DU MONDE - Les Bleus reçoivent les Pays-Bas dimanche à Saint-Denis. C'est la première rencontre en France pour les champions du monde depuis qu'ils ont accroché une deuxième étoile à leur maillot. Et si des festivités sont au programme, il ne faudra pas oublier de jouer.

Le contexte

Les champions sont de retour à la maison ! Pour la première fois depuis leur sacre en Russie, les Bleus vont jouer devant leur public au Stade de France. C'est forcément un rendez-vous particulier. Jeudi, ils ont étrenné leur nouveau statut dans leur maillot floqué de deux étoiles. Cette fois, ils vont pouvoir communier avec leur public. Des festivités sont d'ailleurs déjà programmées. A l'issue de ce match face aux Pays-Bas, Didier Deschamps et les vingt-trois champions du monde seront en effet "présentés un à un avant un grand tour d'honneur du stade, avec le trophée de la Coupe du monde". Mais avant, il y a un match.

Trois jours après avoir arraché un point en Allemagne (0-0), l'équipe de France enchaîne son deuxième match de Ligue des Nations, cette nouvelle compétition inventée par l'UEFA. Face à une autre équipe revancharde. La Mannschaft avait à cœur de montrer un autre visage après son Mondial complétement raté. Les Oranje n'étaient eux même pas en Russie, deux ans après avoir manqué l'Euro 2016. S'ils sont toujours en reconstruction, s'offrir les champions du monde en titre les fait forcément saliver.

Reste à savoir quel va être l'état de forme des champions du monde pour affronter les hommes de Ronald Koeman, qui ont battu le Pérou jeudi grâce à un doublé de Memphis Depay. Jeudi, ils ont semblé émoussés dans une fin de match où les Allemands les ont poussés dans leurs retranchements. Deschamps pourrait donc opérer quelques changements dans son onze, même s'il ne bouleversera pas tout. Car une défaite risquerait de gâcher un peu la fête prévue...

Vidéo - Bleus - Deschamps : "Communier avec notre public"

01:25

Le joueur à suivre : Ousmane Dembélé

En sélection, il est bon de saisir chaque occasion qui se présente. Ousmane Dembélé en a déjà laissé passer beaucoup trop. La Coupe du monde, qu'il a débutée en tant que titulaire avant de se contenter du banc, est là pour l'illustrer. Encore discret lors de sa rentrée jeudi face à l'Allemagne, l'ancien Rennais, qui a débuté la saison idéalement avec le FC Barcelone, pourrait encore avoir sa chance face aux Pays-Bas. D'entrée ou en cours de match. A lui de s'illustrer. Et de démontrer que son talent peut aussi faire le bonheur des Bleus.

Trois stats à avoir en tête

  • 10. Contre l'Allemagne, Olivier Giroud n'a pas fait trembler les filets. Il a placé une belle tête. Mais ça n'a pas fait mouche. Du coup, il a enchaîné son 10e match sans marquer en équipe de France. Cela commence à faire beaucoup, même s'il est toujours utile dans le jeu par sa capacité à défendre et à gagner des duels.
  • 4. La France n'a plus perdu face aux Pays-Bas depuis 2008 et la claque reçue lors de la phase de poules de l'Euro (4-1). Les Bleus restent sur quatre victoires face aux Bataves. Dont les deux dernières sans prendre de but et avec un sévère 4 à 0 lors des qualifications pour la Coupe du monde en août 2017 au Stade de France.
  • 13. Memphis Depay se régale en 9. Aligné en pointe avec Lyon mais aussi les Pays-Bas, l'attaquant néerlandais se montre redoutable. Jeudi, il a planté un doublé. Du coup, il en est à 13 buts et 9 passes décisives lors de ses 16 derniers matches en club et en sélection.

Ils ont dit

  • Ronald Koeman, sélectionneur des Pays-Bas

"Nous allons jouer contre le champion du monde, c'est toujours un peu spécial mais il faut aussi dire que c'est du passé. Nous commençons une nouvelle compétition et c'est à nous de montrer que nous pouvons contrer cette équipe. Premier match officiel? C'est toujours un peu spécial mais je ne vais pas m'attarder là-dessus. Nous allons débuter cette compétition, mais je rappelle que gagner la Ligue des nations ne donnera pas automatiquement un ticket pour l'Euro, il faudra continuer ensuite."

  • Didier Deschamps, sélectionneur de la France

"Vous savez comme nous ce qu'il y aura après le match. Mais par respect pour les Pays-Bas, qui ont fait un très bon match contre le Pérou, parce que c'est un match de Ligue des nations à domicile et même si je ne pense pas que ce soit possible à 100% d'occulter ce qu'il y aura après, pour que la fête soit belle, l'idéal est d'obtenir ce qu'on veut, c'est-à-dire gagner."

Vidéo - Griezmann : "On veut tout gagner"

01:55

Notre avis :

Gérer le contexte. Le manque de fraîcheur, aussi bien physique que mentale. Et un adversaire revanchard. Cela fait beaucoup pour les Bleus. Mais sur le papier, ils sont quand même largement au-dessus de cette équipe des Pays-Bas, toujours en phase de reconstruction. Les Néerlandais affichent bien sûr un visage plus convaincant depuis quelques mois. Mais on est encore loin de l'équipe finaliste du Mondial 2010 et troisième quatre ans plus tard. En clair, les Bleus ont une marge de manœuvre suffisante pour ne pas perdre. C'est même le minimum syndical pour ces champions du monde à l’heure de fêter leur retour à la maison.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0