Getty Images

Et un trophée continental de plus pour le Portugal

Et un trophée continental de plus pour le Portugal

Le 09/06/2019 à 22:34Mis à jour Le 09/06/2019 à 23:22

LIGUE DES NATIONS – La première édition de la compétition est pour le Portugal. Le champion d’Europe 2016 s’est imposé en finale, ce dimanche à Porto, face aux Pays-Bas (1-0). Et cette fois, le sauveur Cristiano Ronaldo n’a pas eu à enfiler son costume de héros. Les Portugais ont progressivement dominé une partie qu'ils ont gagnée grâce à une frappe lointaine de Gonçalo Guedes, à l'heure de jeu.

La première est pour eux. Trois ans après son sacre lors de l'Euro 2016, le Portugal est un peu plus entré dans l'histoire du football européen grâce à son succès obtenu ce dimanche face aux Pays-Bas, en finale de la première édition de la Ligue des Nations (1-0). Un unique but, signé Gonçalo Guedes, aura suffi aux Lusitaniens pour s'offrir le titre. Pourtant poussifs et clairement tendus à l'entame de la partie, les partenaires de Cristiano Ronaldo ont finalement su prendre la mesure de leur adversaire néerlandais pour s'imposer dans un stade du Dragon en ébullition. Grâce à ce succès, le Portugal s'offre un précieux joker en vue de la qualification pour l'Euro 2020.

L'occasion était trop belle. Avec un Final Four à jouer à domicile, la Seleçao se devait presque de ne pas laisser passer l'opportunité de l'emporter devant son public pour tenter de s'offrir le premier trophée de la toute nouvelle Ligue des Nations. Après leur succès en demi-finale face à la Suisse (3-1), les hommes de Fernando Santos ont donc réussi à s'imposer ce dimanche en finale, face à une équipe néerlandaise en pleine renaissance. Et c'est presque en vieux briscards que les partenaires de Cristiano Ronaldo ont su dompter la fougue orange. Une tornade qui a pourtant bien failli tout emporter dès les premiers instants du match.

Les Pays-Bas ont d'abord dominé

Comme face à l'Angleterre trois jours plus tôt, les Oranje ont entamé la partie tambour battant, asphyxiant des Portugais incapables de sortir de leur moitié de terrain et obligés de se concentrer sur leur défense. Solides sur leurs bases, pliant sans rompre, les Lusitaniens ont résisté avec courage, profitant néanmoins de l'incapacité des joueurs offensifs adverses à se mettre en position de frappe et à inquiéter un Rui Patricio relativement tranquille devant sa cage. Tant et si bien qu'à la demi-heure de jeu, une fois l'orage passé, le Portugal a sonné la révolte. Emmené par un Bruno Fenandes inspiré et dangereux à plusieurs reprises (4 occasions en première période), la Seleçao a pris les commandes de la rencontre.

Et c'est à l'heure de jeu que Gonçalo Guedes a trouvé la faille, sur un bon service de Bernardo Silva (1-0), pour donner un avantage définitif au Portugal. Côté néerlandais, cette défaite ne devra pas faire oublier l'excellent travail effectué tout au long de l'année par Ronald Koeman et son staff. Il y a un an, les Pays-Bas n'étaient qu'un champ de ruine, eux qui ne s'étaient même pas qualifiés pour la Coupe du monde russe. Quant à eux, les Portugais s'octroient un droit à l'erreur en vue d'une participation au prochain Euro. S'ils ne terminaient pas parmi les 20 premiers des qualifications (10 premiers ou 10 seconds), ils disputeraient alors un barrage, avec les trois autres vainqueurs des Ligue B, C et D. Tout l'avantage d'avoir remporté la Ligue des Nations.

Les Portugais fêtent leur succès

Les Portugais fêtent leur succèsGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0