C'en était décidément trop pour Thierry Henry. L'ancien international français, tout juste rentré en Angleterre après son départ du Club de Foot Montréal où il occupait le poste d'entraîneur depuis novembre 2019, a annoncé son retrait des réseaux sociaux. Une mise en retrait assumée et voulue, mais qui vise surtout à dénoncer le laxisme de ces plateformes face au racisme et au harcèlement.
Le volume considérable de racisme, de harcèlement et de torture mentale est trop toxique pour être ignoré
Coupe du monde
Amnesty demande 440 millions de dollars de dommages à la FIFA pour les ouvriers du Mondial
IL Y A 26 MINUTES
Dans un (dernier ?) message publié sur son compte Twitter, le consultant de Sky Sports s'est expliqué pour justifier son retrait. "Salut tout le monde, à partir de demain matin (ndlr, samedi), je me retirerais des réseaux sociaux jusqu’à ce que les personnes au pouvoir soient en mesure de réglementer leurs plateformes avec la même vigueur et la même férocité que pour l’atteinte aux droits d’auteur. Le volume considérable de racisme, de harcèlement et de torture mentale est trop toxique pour être ignoré. Il faut que chacun prenne ses responsabilités. Il est bien trop facile de créer un compte et de l'utiliser anonymement pour harceler, sans en payer les conséquences."
Un message fort de la part de Thierry Henry, qui compte près de 2,7 millions de followers sur Instagram et 2,3 millions sur Twitter, et qui pourrait inciter d'autres personnalités à imiter l'ancien technicien de l'AS Monaco. En attendant une réaction rapide des réseaux sociaux, comme l'espère ce dernier.
Premier League
"S'il prend des points à City, Gerrard aura le droit à un temple à Anfield"
IL Y A 2 HEURES
Transferts
Pogba, OM, Koulibaly, 100 millions : Les 7 infos mercato de jeudi
IL Y A 4 HEURES