Il faudrait désormais une hécatombe monumentale pour qu'Olivier Giroud devienne le meilleur buteur de l'histoire des Bleus. Et la vraie tendance est qu'il s'arrête à cinq minuscules unités de Thierry Henry. A vrai dire, on ne voit pas comment cela pourrait être autrement même si avec Didier Deschamps, il ne faut jamais dire jamais. L'épisode Karim Benzema nous l'a rappelé avec force en mai dernier. Mais, absent des trois dernières listes, l'avant-centre des champions du monde n'a jamais semblé aussi loin de Clairefontaine. Si, en septembre ou en octobre, son absence pouvait s'expliquer par des circonstances défavorables, cette fois, elle semble sceller son avenir et la décision de Deschamps à son encontre. Mauvaise nouvelle pour Giroud : elle ne se borne plus au sportif, quoi qu'en dise le sélectionneur.
Pour la rentrée internationale en août, Deschamps avait justifié ainsi son choix : "C’est un choix sportif du moment. Il y a de la concurrence avec le retour d’Anthony Martial." Plus souvent titulaire à Manchester, Martial avait des arguments, et l'absence de Giroud pouvait aussi se comprendre comme une sanction provisoire après ses sorties maladroites lors de la préparation de l'Euro. Un mois plus tard, après avoir contracté le Covid puis souffert d'un lumbago, Giroud n'était pas en mesure de rejoindre Clairefontaine, et Martial s'était montré plutôt à son aise en septembre avec les Bleus. "Je fais des choix sportifs par rapport à d'autres joueurs qui sont présents et qui ont donné satisfaction lors du dernier rassemblement", expliquait alors le sélectionneur.

"Avec Giroud, Deschamps n'est pas rancunier mais il n'est pas d'une franchise absolue"

Equipe de France
Zidane ne ferme pas la porte au PSG... mais vise surtout les Bleus
HIER À 06:28

Martial n'est pas là ? Giroud non plus

En ce mois de novembre, le critère sportif ne tient plus. L'ancien Gunner cumule les titularisations avec l'AC Milan, notamment en Ligue des champions, et a marqué deux fois en Serie A depuis la victoire des Bleus en Ligue des Nations. Martial, lui, n'a pas été utilisé à Turin puis Milan en sélection, mais il n'a surtout pas joué la moindre minute avec Manchester United depuis un mois. L'absence logique de l'ancien Lyonnais de la liste des 23 n'a pourtant pas profité à Giroud. Kingsley Coman est revenu dans le groupe, Wissam Ben Yedder et Moussa Diaby, deux attaquants qui ne jouent pas la Ligue des champions cette année, y sont restés. Le critère sportif est beaucoup plus discutable.

Deschamps : "Au-delà de la qualité technique, notre état d’esprit fait notre force"

Alors pourquoi Deschamps continue de bouder Giroud ? Il existe plusieurs hypothèses. Celle du profil technique par exemple : Ben Yedder et Diaby ont des caractéristiques qui les rapprochent plus de Benzema par exemple. Plus sûrement, Deschamps a simplement décidé de tourner la page. Titulaire en Bleu de 2015 à 2021 quasiment sans discontinuer, Giroud serait désormais la doublure de Benzema. Un statut qu'il a plutôt mal vécu à l'Euro et sa sortie maladroite envers Mbappé, comme celle où il a avoué "sa surprise" de ne pas avoir été prévenu de sa non-convocation, n'a pas arrangé son cas. Ses relations restent fraîches avec le Madrilène et le Parisien.

Deschamps tranche en faveur de ceux qui détiennent désormais les clés

Deschamps entretient une forme de logique en tranchant en faveur de ceux qui détiennent les clés désormais et qui ont brillé en octobre. On pouvait fortement le pressentir depuis la rentrée. Cette dernière liste l'a entériné, même si le sélectionneur ne l'avouera jamais. Cette fois, il n'a d'ailleurs pas eu à justifier son choix. Aucune question, aucune allusion n'a concerné l'absence de Giroud. Comme si elle ne faisait plus débat, comme si c'était désormais la règle.

Olivier Giroud en discussions avec Didier Deschamps lors de France-Ukraine.

Crédit: Getty Images

Euro 2020
Mbappé reprend Le Graët : "Il considérait qu’il n'y avait pas eu de racisme après l'Euro"
19/06/2022 À 13:22
Coupe du monde
Zidane : "Bixente est le seul qui aurait pu me contenir"
19/06/2022 À 11:10