La France peut-elle se qualifier directement?

La France peut-elle se qualifier directement?
Par Eurosport

Le 17/10/2012 à 14:36Mis à jour Le 17/10/2012 à 15:13

L'hypothèse était insensée avant le match nul décroché mardi soir en Espagne (1-1). Mais les Bleus sont-ils capables de terminer premiers du groupe I des éliminatoires de la Coupe du monde ? Oui. Le but d'Olivier Giroud peut-il avoir son importance en cas d'égalité à la fin de ce mini-championnat ? C'est très peu probable.

Le scénario était écrit un peu trop à l'avance. L'Espagne devait écraser la concurrence dans le groupe I tandis que la France allait devoir assumer son statut pour assurer les barrages. Et voilà que depuis mardi soir, on se prend à rêver de la première place. La France qualifiée directement pour la Coupe du monde brésilienne ? Envisageable. Elle a désormais ses cartes en mains. Ou presque. Au-delà de la très belle performance des hommes de Didier Deschamps à Vicente-Calderon, ces derniers s'ouvrent la perspective de jouer une petite finale à domicile.

Le 26 mars prochain au Stade de France, les Tricolores, s'ils parviennent à bousculer la Roja aussi bien qu'en seconde période mardi, ont l'occasion de prendre l'avantage dans la course à la qualification. Même si, pour rêver d'une telle opportunité, il faudra sûrement remporter toutes les autres rencontres, dont un abordable mais lointain déplacement en Géorgie et une visite en Biélorussie, propice à réveiller de douloureux souvenirs.

Le but à l'extérieur, dernier des critères

Car n'oublions pas qu'en dépit de l'euphorie du match nul, les Bleus restent derrière l'Espagne dans leur mini-championnat. Les deux nations ont le même nombre de points (7) mais les troupes de Vicente del Bosque gardent une différence de but générale favorable (+5 contre +3). Problème, il est fort probable que la Roja termine sa campagne de qualification avec le meilleur ratio et, en vue de la qualification, c'est cette différence générale qui compte. Et non pas la particulière, auquel cas le but marqué par Olivier Giroud aurait été suffisant en cas de 0-0 au "match retour".

Si deux équipes sont à égalité de points à l'issue des huit matches et qu'il y a malgré tout la même différence générale, le classement serait déterminé par le nombre général de buts marqués, puis le nombre de points obtenus dans les confrontations directes, la meilleure différence de buts dans les confrontations directes, la meilleure attaque particulière et, enfin, la règle du but à l'extérieur. Autant de considérations qui s'envoleraient si la France venait à gagner tous ses matches restants. La donne n'a pas changé depuis le début. Mais depuis mardi soir, les Bleus ont acquis la certitude qu'ils ont les moyens de faire tomber l'Espagne. Ça, par contre, ça change beaucoup.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0