AFP

Lassana Diarra annonce la fin de sa carrière internationale avec l’équipe de France

L.Diarra : "Les Bleus, c’est fini"
Par Eurosport

Le 19/03/2013 à 09:28Mis à jour Le 19/03/2013 à 13:21

Lassana Diarra annonce qu’il tire un trait définitif sur sa carrière internationale dans un entretien accordé à l’Equipe mardi. Plus apparu en équipe de France depuis août 2010, le milieu de l’Anzhi Makhachkala règle ses comptes avec Laurent Blanc et Didier Deschamps.

"Les Bleus, c’est fini". Dans un entretien accordé à L’Equipe mardi, Lassana Diarra tire un trait sur l’équipe de France. Le milieu de l’Anzhi Makhachkala (28 ans), qui n’est plus apparu en sélection depuis le 11 août 2010 et une défaite en Norvège où n’avaient pas été conviés les Mondialistes (2-1), en profite pour régler ses comptes. L’ancien de Chelsea, Arsenal ou encore du Real regrette l’attitude de Laurent Blanc et de Didier Deschamps à son égard. Avec le premier, il n’a pas digéré que son temps de jeu à Madrid soit avancé comme la raison principale de sa non-sélection. "J’ai toujours fait mes trente matches au Real (sauf en 2011-12, avec 25 rencontres disputées, ndlr). Qui au Real à part Casillas, Sergio Ramos, Xabi Alonso et Cristiano Ronaldo dispute tous les matches ? Qui ? (…) Je respecte ses choix mais pas ses justifications."

Remonté contre l’ancien sélectionneur, Diarra déplore que Blanc l’ait publiquement mis en cause après un retard à Clairefontaine en octobre 2010. "Il connaissait la vérité mais ça ne l’a pas empêché de parler de mon retard en conférence de presse, se remémore-t-il. Il a protégé quelqu’un." Karim Benzema en l’occurrence, qui n’était pas à l’heure au rendez-vous fixé à l’aéroport de Madrid et que Diarra avait préféré attendre. Mais si le Parisien de naissance a choisi de mettre un terme à sa carrière internationale, c’est qu’il n’a pas senti de changement avec l’arrivée de Deschamps à la tête des Bleus. Après avoir rencontré le sélectionneur lors d’un match contre Valence avec le Real en août dernier, il était ressorti de cette entrevue convaincu qu’il allait être appelé pour la Finlande et la Biélorussie. Avant de déchanter. "Quand j’ai découvert la liste… Rarement je n’ai été autant surpris."

Finalement appelé au mois d’octobre pour affronter le Japon et l’Espagne, Diarra avait renoncé en raison de problèmes de dos. Mais là encore, il assure n’être pas dupe sur les raisons de sa convocation. "Il m’a appelé car il n’avait plus personne au milieu ! Et j’étais toujours dans mon club exotique (expression employée par Deschamps pour parler de l’Anzhi, ndlr). Encore une fois, j’aurais aimé qu’on me dise la vérité…" Rarement décevant sous le maillot de l’équipe de France (28 sélections), Diarra ne s’explique pas les raisons de cette incompréhension avec Blanc comme avec Deschamps. "Je n’ai jamais eu un problème de comportement en bleu. (…) Parfois, j’ai l’impression qu’on me fait payer Knysna, mais je n’y étais pas." Et il ne devrait pas être non plus de la partie au Brésil en 2014. A moins que la porte ne soit pas définitivement refermée…

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313