AFP

"C'est comme être un robot" : Vergne revisite ses années F1 chez Toro-Rosso

"C'est comme être un robot" : Vergne revisite ses années F1 chez Toro-Rosso

Le 23/01/2020 à 21:54Mis à jour Le 24/01/2020 à 00:28

FORMULE 1 - Au cours d'un entretien accordé pour le second épisode d'Access All Areas, une série vidéo sur la Formule E, Jean-Eric Vergne s'est livré sans concession sur ses années en F1 chez Toro-Rosso, "la petite soeur" de l'écurie Red Bull, de 2012 à 2014.

La Formule 1 est désormais loin dans l'esprit du double-champion du monde de Formule E. Il y a cinq ans et demi, le pilote tricolore n'était pas retenu par l'écurie Toro-Rosso avant de passer deux années en qualité de pilote d'essai chez Ferrari. De ses deux saisons passées chez Toro Rosso, le Français n'en a pas gardé que des bons souvenirs. "Toutes mes années en Formule 1, on me disait : mange comme ci, dors comme ça, fais tant d'heures de sport par jour, dis ceci, ne dis pas cela, sois comme ci, sois comme ça, ne ris pas, souris cette fois. C'est comme être un robot", s'est-il souvenu.

Le pilote qui fêtera ses 30 ans le 25 avril prochain assure même qu'il ne profitait pas pleinement du moment, une fois installé dans le baquet de la Toro-Rosso. "Quand on monte dans la voiture, je ne dirais pas qu'on ne prend plus de plaisir, mais on n'est pas vraiment soi-même, a affirmé le Français. Moi, j'ai besoin de m'amuser. J'adore ce que je fais. Alors pourquoi devrais-je me comporter différemment si je n'en ai pas envie ?"

A l'issue de la saison 2013, Daniel Ricciardo est promu chez Red Bull. Jean-Eric Vergne restera une dernière saison chez Toro-Rosso.

A l'issue de la saison 2013, Daniel Ricciardo est promu chez Red Bull. Jean-Eric Vergne restera une dernière saison chez Toro-Rosso.Eurosport

" Quand j'ai quitté la F1, je n'avais plus d'argent"

En 2013, Jean-Eric Vergne était à la lutte avec son coéquipier chez Toro-Rosso, Daniel Ricciardo, pour obtenir la place de pilote chez Red-Bull. Avec vingt points au compteur, l'Australien a été promu alors que le Français, qui a obtenu treize points cette année-là, est resté une saison de plus chez Toro-Rosso. Une dernière saison de Formule 1 avant une immense chute pour l'ancien vice-Champion en Formule Renault 2.0 et en Formule Renault 3.5.

Vidéo - Vergne : "La Formule E a la grille la plus talentueuse dans le sport auto"

02:42

"Quand ils m'ont appelé pour me dire au revoir, c'était très difficile. Je me rappelle, c'était l'été, j'étais avec ma famille. C'était comme si on me lançait une bombe. Tous mes rêves qui s'effondraient, a-t-il confié. Quand j'ai quitté la F1, je n'avais plus d'argent. J'ai été stupide avec mon argent, j'ai tout dépensé et je ne gagnais pas grand-chose chez Red Bull ! Les gens pensent que si l'on est pilote de Formule 1… Ce n'était pas beaucoup. Pourtant, je me sentais comme un millionnaire, et j'ai tout dépensé. C'était un bon moment pour tout réinitialiser dans ma vie." Jean-Eric Vergne a choisi de rebondir en Formule E. Et celui lui réussit plutôt bien...