Quand faut y aller, faut y aller. Les énormes soucis économiques rencontrés par McLaren depuis plusieurs années ont obligé l'actionnariat principal à prendre des décisions drastiques ces derniers mois. Le but : réduire la dette et renflouer les comptes.
En 2020, plus d'un millier d'emplois avaient été supprimés dans tous les secteurs, dont celui de la branche Formule 1, et un énorme prêt avait été contracté auprès d'une banque à Bahreïn, via l'actionnaire principal de McLaren Group, la Bahrain Mumtalakat Holding Company (à hauteur de 56%).
Mais la décision la plus forte de cette crise, renforcée par la pandémie de la Covid-19, restera cette vente à venir de l'usine de Woking, le McLaren Technology Centre, où est basé le constructeur britannique depuis 1999.
Formule 1
Premiers tours de roue en F1 pour Pourchaire avec Alfa Romeo mercredi
IL Y A 9 HEURES

Un bâtiment de 300 millions de livres

Selon Motorsport et la BBC, McLaren a trouvé un accord avec la société fonciaire américaine Global Net Lease (GLN) pour une vente à hauteur de 170 millions de livres sterling, soit un tout petit peu moins de 200 000 millions d'euros (196,8 selon le taux de change actuel). L'annonce avait été passée en 2020. McLaren espérait en tirer plus de 200 millions de livres à l'époque, c'est donc peu ou prou le prix réellement souhaité.
McLaren ne va pas quitter son siège ultra-moderne du Surrey pour autant. Il va tout simplement devenir locataire de son campus ultra-polyvalent. Selon la BBC, un accord sur 20 ans est prévu. La signature de cette vente est attendue pour le deuxième quart de l'année, soit d'ici le début de l'été.
Terminé en 2004, le MTC (le bâtiment semi-circulaire), et son look futuriste digne du QG des Avengers (le QG d'Apple à Cupertino a en réalité servi de modèle à l'architecte Norman Foster), avait coûté 300 millions de livres sterling au constructeur britannique qui avait joint dans un seul endroit ses activités automobiles, sportives et business au sein du complexe.

Le McLaren Campus, le siège de McLaren à Woking (Royaume-Uni)

Crédit: Getty Images

Grand Prix de Hongrie
Russell va rouler pour Mercedes pour des tests pneus 2022
HIER À 17:41
Grand Prix de Hongrie
Bonus-malus : Ocon consacré, Verstappen (encore) torpillé, Vettel disqualifié
01/08/2021 À 22:07