C'est un tournant important pour Williams. L'écurie, qui développait en interne ses boîtes de vitesses depuis sa fondation par Frank Williams en 1977 et ensuite sous la direction de sa fille Claire, ne le fera plus intégralement dans un futur proche. "Williams est motorisé par Mercedes-Benz depuis le début de l'ère hybride en 2014 et, à partir de 2022, l'équipe utilisera également des boîtes de vitesses Mercedes et des composants du système hydraulique", a annoncé mardi l'écurie britannique, rachetée l'été dernier par un fonds d'investissement américain.
Williams, désormais propriété du fonds Dorilton Capital, compte sur ce partenariat accru avec Mercedes, sept fois de rang champion du monde des constructeurs, pour ne plus être la plus faible écurie du championnat. "Cela permettra à l'équipe de concentrer ses ressources plus efficacement dans d'autres domaines de performance", est-il écrit dans le communiqué, qui précise que Williams "continuera à concevoir et à fabriquer les autres pièces du châssis en interne".
Grand Prix de Monaco
Le format du Grand Prix de Monaco changera en 2022
IL Y A 13 HEURES

Un accord gagnant-gagnant avec le plafond budgétaire en toile de fond

"Cet accord à long terme avec Mercedes est une étape positive et fait partie de nos objectifs stratégiques", a estimé Simon Roberts, team principal de Williams. Du côté de Mercedes, "fournir une autre équipe a du sens en termes d'économies d'échelle, dans le cadre des nouvelles règles", a indiqué son patron Toto Wolff.
Dès 2021, les écuries doivent respecter un plafond de dépenses annuel de 145 millions de dollars (120 millions d'euros). En 2022, un nouveau règlement technique doit également permettre de réduire les écarts de performance entre les écuries.
Grand Prix de Russie
Leclerc partira du fond de grille
IL Y A 13 HEURES
Saison 2021
Sainz hausse le ton : "Moi, le nouveau Barrichello ? Non !"
IL Y A 14 HEURES