Ferrari a touché le fond. Et continue de creuser. Larguée depuis le début du Championnat du monde malgré la deuxième place obtenue par Charles Leclerc lors de la manche inaugurale, la Scuderia s'est sabordée, ce dimanche, dans le cadre du Grand Prix de Styrie. Dès le premier tour, le Monégasque a grimpé sur le vibreur du virage N.3 et provoqué un accrochage avec Sebastian Vettel, qui le devançait.

Grand Prix de Styrie
Classe de Button, maîtrise du money time et modernité : Norris, plus qu'un tube de l'été ?
14/07/2020 À 17:27

La collision a complètement arraché l'arrière de la monoplace du quadruple champion du monde allemand et considérablement abimé le fond plat de la voiture du jeune leader de la Scuderia. La voiture de sécurité a immédiatement été déployée en raison de la présence de débris sur la piste. Les deux hommes ont plongé dans la voie des stands à l'issue du premier tour et la Rossa floquée du N.5 a été rangée dans le box. Leclerc, lui, a été renvoyé en piste après un changement d'aileron avant mais a lui aussi abandonné, quelques boucles plus tard. Pour Ferrari, le cauchemar continue.

Grand Prix de Styrie
"Leclerc nous a un peu fait une Grosjean, il a débranché"
14/07/2020 À 14:34
Grand Prix de Styrie
Racing Point "convaincue que la réclamation sera rejetée"
13/07/2020 À 11:15