Formule 1
Grand Prix de Styrie

Libres 2 : Verstappen au top, Hamilton largué, Ricciardo accidenté

Partager avec
Copier
Partager cet article

Max Verstappen fuhr mit seinem Red Bull in Spielberg auf Startplatz eins

Crédit: Getty Images

ParStéphane Vrignaud
10/07/2020 à 14:44 | Mis à jour 10/07/2020 à 15:45
@ThePiranhaClub

GRAND PRIX DE STYRIE - Du changement à Spielberg : Max Verstappen (Red Bull) a dominé les essais libres 2, vendredi, et Lewis Hamilton (Mercedes) n'a pas trouvé les bons réglages. Pour Daniel Ricciardo (Renault), tout s'est terminé avec fracas.

Les essais libres 2 sont habituellement ciblés par les équipes pour l'analogie de leurs conditions de piste avec celles de la qualification du lendemain. Mais vendredi après-midi à Spielberg, les teams avaient une raison de plus de tourner avec les versions les plus affûtées de leurs monoplaces. En raison d'une forte probabilité d'orages violents menaçants le deuxième jour de roulage au Grand Prix de Styrie, la Fédération internationale de l'automobile les avait en effet averties que le résultat de cette séance pourrait servir de base pour constituer la grille de départ, dimanche.

  • Le résultat des essais libres 2
Grand Prix de Styrie

Classe de Button, maîtrise du money time et modernité : Norris, plus qu'un tube de l'été ?

14/07/2020 À 17:27

Si on peut être sûr que ce fut une incitation décisive, on n'a curieusement pas retrouvé la hiérarchie du week-end passé. Battu de 0"5 pour la pole position samedi dernier par Valtteri Bottas (Mercedes), Max Verstappen (Red Bull) a fixé le temps de référence à 1'03"660, 0"043 devant le Finlandais.

Ce dernier, vainqueur dans la foulée le dimanche, n'a pas commis de faute. Sa Mercedes s'est juste avérée moins affûtée qu'il y a une semaine, sans raison évidente. L'hypothèse d'une mauvaise affinité avec la piste est semble-t-il à retenir, car Lewis Hamilton est sorti assez mécontent de sa machine, seulement sixième place dans l'ordre du classement, à 0"688.

Ferrari se cherche toujours

Entre les monoplaces allemandes, des machines outsiders se sont intercalées : les Racing Point de Sergio Pérez et Lance Stroll, respectivement à 0"217 et 0"581, et la McLaren de Carlos Sainz, à 0"673. Et la suite a montré que les places seraient encore chères dans un peloton d'ordinaire serré, qui plus est sur ce chrono court. Pour l'heure, Alexander Albon (Red Bull), sixième, fait partie du groupe des challengers, au même titre que Lando Norris (McLaren), Charles Leclerc (Ferrari) et Esteban Ocon (Renault). A ceci près que Norris, auteur de son premier podium en Formule 1 dimanche, sera reculé de trois places sur la grille pour un dépassement sur Pierre Gasly (AlphaTauri) sous régime de drapeau jaune lors de la session du matin.

En atteste la position en retrait du Monégasque, on a continué de se chercher chez Ferrari, en dépit d'un kit aéro comprenant un aileron avant et un fond plateau nouveaux. Qui ne semblent pas avoir beaucoup aidé Sebastian Vettel, seul qualifié en "medium", à la seizième place, à 1"953.

Sebastian Vettel (Ferrari) au Grand Prix de Styrie 2020

Crédit: Getty Images

Là où on aurait pu croire les teams sûrs de leur fait avoir l'expérience d'un week-end dans les montagnes autrichiennes, on se rend compte que personne n'a de vérité toute faite pour la suite du week-end. Personne y compris Red Bull, qui a essuyé un problème de moteur sur la RB16 de Max Verstappen.

En difficulté la semaine dernière, Daniel Ricciardo en a peut-être trop fait aussi, puisqu'il a fracassé sa Renault dans un mur de sécurité au virage n°8, suite à une perte de contrôle de l'arrière sur un rétrogradage.

Grand Prix de Styrie

"Leclerc nous a un peu fait une Grosjean, il a débranché"

14/07/2020 À 14:34
Grand Prix de Styrie

Racing Point "convaincue que la réclamation sera rejetée"

13/07/2020 À 11:15
Dans le même sujet
Formule 1Grand Prix de Styrie
Partager avec
Copier
Partager cet article