Getty Images

Facteur X, Podium 2018, cadeau à Bottas, record : le Grand Prix en questions

Facteur X, podium 2018, cadeau, record : le dernier GP de la saison en questions

Le 25/11/2018 à 12:33Mis à jour Le 25/11/2018 à 17:10

GRAND PRIX D'ABOU DABI - Lewis Hamilton (Mercedes) démarre à 14h10 de la pole position, à une place historiquement avantageuse à Yas Marina. La suite ? Elle dépendra de Valtteri Bottas (Mercedes), Max Verstappen (Red Bull) et du Britannique lui-même. Selon qu'il souhaite se montrer implacable ou généreux.

La pole position est-elle un avantage à Yas Marina ?

Plutôt oui ! Le poleman a gagné ces trois dernières saisons et à part Kimi Räikkönen (Lotus), parti 4e en 2012, le vainqueur se trouvait en 1re ligne.

Q3 - Grand Prix d'Abou Dabi 2018

Qui peut être le facteur X au départ ?

Max Verstappen. Le pilote Red Bull, qualifié sixième, sera le seul du Top 10 en "hyper tendre". Au milieu des rivaux en "ultra tendre", il aura deux défis à relever : gagner des places au coup d'envoi et pousser ses gommes le plus loin possible car la course ne comprendra qu'un arrêt au stand.

Une victoire offerte à Bottas ?

Il n'en est visiblement pas question chez Mercedes. Après le sacrificiel Grand Prix de Russie, Toto Wolff avait maintenu Valtteri Bottas sous la pression de ses obligations de coéquipier modèle. Les titres 2018 en poches, le directeur d'équipe n'est pas dans l'état d'un Ron Dennis, qui au Grand Prix du Japon en 1991 avait exigé d'Ayrton Senna qu'il offre sa victoire à son dévoué lieutenant, Gerhard Berger.

Le boss de l'écurie aurait pu préparer le terrain après cette qualification émiratie hégémonique en suggérant que Lewis Hamilton pourrait faire un geste mais il n'en a rien été. Pire, il s'est réjoui que Bottas fasse tampon au départ entre son n°44 préféré et les Ferrari

De son côté, Lewis Hamilton a été encore plus clair en lançant : "Je veux finir la saison sur une bonne note afin de me servir de cette base pour démarrer l'année prochaine."

Bon, il ne faut jamais dire jamais. Si un geste arrive, ce sera de Lewis Hamilton, à la dernière minute. Et on le sait capable de geste classe du type de celui du Grand Prix de Hongrie 2017.

A qui le Top 3 ?

Lewis Hamilton assuré de sa 1re place, Sebastian Vettel inaccessible à la deuxième, le plus gros enjeu au championnat du monde des pilotes est donc la troisième place, ce dimanche. Kimi Räikkönen (Ferrari) tient fortement la position avec 251 points, mais il reste à la portée de Valtteri Bottas (Mercedes), qui avec 237 unités peut le coiffer sur le fil.

Pour y parvenir, ce dernier peut se contenter d'une troisième place au cas où Iceman ne soit pas dans les points. Finir 2e si le pilote de Maranello n'est pas mieux classé que 9e. Ou gagner si le futur sociétaire de Sauber plafonne à la cinquième place.

Mais attention à ne pas négliger Max Verstappen (Red Bull) dans cette histoire. Avec 234 points, le Néerlandais pourrait mettre tout le monde d'accord avec une deuxième place si Kimi Räikkönen ne finissait seulement 10e et Valtteri Bottas 3e… Avec une victoire, le Batave aurait le dernier mot même avec une sixième place du champion du monde 2007.

Lewis Hamilton (Mercedes) au Grand Prix d'Abou Dabi 2018

Quel record peut tomber dimanche ?

Celui du nombre de points marqués en une saison. Lewis Hamilton va démarrer la course avec 383 points au compteur. Il a besoin d'une troisième place pour battre les 397 unités totalisées par Sebastian Vettel (Red Bull) en 2013.

Y aura-t-il des dépassements ?

Le circuit de Yas Marina n'a jamais atteint des sommets dans ce domaine. On a compté 28 manœuvres en 2015, 36 en 2017 et… 5 en 2018.

Vidéo - Alonso tire sa révérence sur 2 titres, des polémiques et un grand gâchis...

01:53
0
0