Getty Images

Hamilton (Mercedes) rend hommage à Vettel (Ferrari) et l'attend de pied ferme en 2019

Hamilton rend hommage à Vettel et l'attend de pied ferme en 2019

Le 25/11/2018 à 19:53Mis à jour Le 25/11/2018 à 23:15

GRAND PRIX D'ABOU DABI - Lewis Hamilton (Mercedes) a tiré ses satisfactions de 2018 de sa rivalité portée au plus haut niveau avec Sebastian Vettel (Ferrari). Il a tenu à le dire, dimanche.

Le Mondial 2018 s'est achevé sur un contraste saisissant. Une 11e victoire de Lewis Hamilton et une huitième course de suite sans victoire pour Sebastian Vettel. Le Britannique boucle l'exercice euphorique, l'Allemand déboussolé. Mais c'est le principe d'un championnat de remettre les compteurs à zéro et Lewis Hamilton le sait. 2019 est d'ailleurs déjà dans son esprit. Pour les équipes, c'est même une actualité : elles ont commencé la production de pièces des prochaines monoplaces, et dès mardi elles s'aligneront à Abou Dabi pour deux jours de tests dédiés aux pneus Pirelli.

A l'arrivée de sa 73e course victorieuse, dimanche à Yas Marina, le quintuple champion du monde a dit à quel point il estimait son concurrent de Ferrari. Au soir de la 10e manche du Mondial, le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone, il n'était que le poursuivant du pilote de Maranello au classement du championnat du monde. Et après en avoir pris les commandes à Hockenheim, ce n'est qu'à Monza que les événements ont commencé à tourner vraiment en sa faveur. Largement de quoi se persuader que l'as de la Scuderia sera encore un adversaire de choix en 2019.

"Vraiment reconnaissant pour notre rivalité en piste"

"Ce fut un véritable honneur et un privilège de courir contre Sebastian en 2018, a déclaré le pilote de la Flèche d'argent n°44. Je le connais depuis l'époque de la Formule 3 et il était déjà un pilote de course honnête et travailleur, qui a toujours fait preuve depuis d'un grand dévouement. Il a fait un travail fantastique cette saison. Il y a tellement de pression sur nous tous, qu'on devrait considérer tous nos défauts comme seulement notre façon de toujours donner le meilleur de nous-mêmes et c'est ce que Sebastian a fait."

"Je sais que l'année prochaine, il va revenir en force, alors je dois m'assurer que je reviendrai aussi au niveau, mais je lui suis vraiment reconnaissant pour notre rivalité en piste", a-t-il ajouté.

Mais cette saison qui avait débuté pour lui le 22 février avec le premier roulage de la W09, n'est pas terminée. "Malheureusement, j'ai encore beaucoup de travail jusqu'à la mi-décembre, mais j'ai hâte d'arriver aux vacances pour passer du temps avec ma soeur, ses enfants, ma mère et mon père. Avoir une bonne période où je sois complètement déconnecté, a-t-il dit. Les saisons de F1 s'allongent, donc cette période devient de plus en plus importante".

La prochaine, qui comportera encore 21 rendez-vous, débutera le 17 mars, soit une semaine plus tôt que cette année, et connaitra sa conclusion le 1er décembre, soit une semaine plus tard que ce dimanche de baisser de rideau.

0
0