Valtteri Bottas visait la troisième place finale du championnat du monde, et l'abandon prématuré de son compatriote Kimi Räikkönen (Ferrari), dimanche sur le circuit de Yas Marina, ne pouvait que le rapprocher de ce but. Une troisième place lui aurait suffi, à condition que Max Verstappen (Red Bull) ne finisse pas devant lui.

Le film de la course

Grand Prix d'Espagne
156 podiums : Hamilton continue d'effacer Schumacher des tablettes
17/08/2020 À 15:57

Le Finlandais avait tout pour conserver cette deuxième place qu'il occupait en début d'épreuve, derrière son coéquipier Lewis Hamilton. Au lieu de cela, il s'est écroulé techniquement et mentalement, tour à tour face à la Ferrari de Sebastian Vettel et aux Red Bull. Au point d'être le seul à devoir stopper deux fois.

Cinquième à 47 secondes, il a eu du mal à encaisser la perte de la quatrième place du Mondial, cédée à Max Verstappen. "Je pense que ma course est à l'image de ma saison, a-t-il commenté. J'ai bien démarré, puis j'ai commencé à avoir des blocages de roues et à perdre du temps. Après cette saison, c'est difficile de voir quelque chose de positif."

"On va utiliser l'hiver pour le rebooster"

Au terme de cette première campagne vierge pour un pilote Mercedes depuis Michael Schumacher en 2012, Toto Wolff, son patron, n'a pas caché la triste réalité.

"Il a été vraiment bon jusqu'à Bakou, a estimé le directeur d'équipe des Gris, au micro de la chaîne Britannique, Channel 4. Il aurait gagné sans une crevaison et mené le championnat. Après une longue période à se préserver, je pense que lorsque l'on n'a plus de vue sur le titre, on baisse les bras et ça fait des dégâts mentalement. J'espère que ce n'est pas le cas. Il dit que non. Il est un solide Finlandais et un guerrier. Mais à présent, on va utiliser l'hiver pour le rebooster et le remettre à sa place", a conclu le manager autrichien.

Ce n'est peut-être pas un hasard, Valtteri Bottas a fait l'impasse sur la célébration de la 73e victoire de Lewis Hamilton, la 87e de Mercedes, dans la pitlane.

Grand Prix d'Espagne
Bonus-malus : Hamilton sur orbite, Bottas fataliste, Verstappen colérique
16/08/2020 À 23:17
Grand Prix d'Espagne
Bouillie stratégique pour Vettel, deux tours sans ceinture pour Leclerc : Ferrari en improvisation
16/08/2020 À 19:33