Soixante-dixième minute des essais libres 2 vendredi, sur le circuit de la marina de Yas. Les pilotes sont dans leurs runs de simulation de course en vue du Grand Prix d'Abou Dabi. Ils n'ont pas l'esprit à frôler les rails ni prendre des risques pour gâcher un train de pneus. Encore moins d'aller au contact d'une autre voiture.

https://i.eurosport.com/2019/11/29/2726715.jpg
Grand Prix d'Abou Dabi
Hamilton ne dément pas des contacts avec Ferrari : "Je ne vois rien de mal à penser à mon futur"
02/12/2019 À 10:50

Pourtant, Valtteri Bottas (Mercedes) fond sur Romain Grosjean (Haas) dans la seconde partie de ligne droite. Il a 30 ou 40 mètres de retard sur le Français lorsqu'il entreprend de le dépasser au freinage. Il se décale et s'engage résolument à l'intérieur pour négocier le virage n°19.

Mais il a lancé sa manœuvre trop tard : les roues avant de la Flèche d'argent n°77 ne sont pas au niveau de celles de la Haas. Et Romain Grosjean, qui ne s'attend pas à ce qu'il soit là, braque normalement... L'accrochage est inévitable. Et violent. La W10 harponne la VF-19 n°8 au niveau du ponton gauche.

Dans un mouvement synchronisé, les monoplaces partent en tête-à-queue, et s'arrêtent rapidement. Si les dégâts sont très importants, notamment au niveau des fonds plats, les pilotes rentrent à leur stand pour mettre pied à terre.

Leclerc a tapé

Dans son garage, Lewis Hamilton se renseigne sur les circonstances de l'incident de son coéquipier. "Grosjean ?" "J'aurais pu deviner", lance le Britannique. Il n'a pas vu la scène et Bottas est beaucoup plus à mettre en cause que le Tricolore.

"Il m'a braqué dessus, sans me laisser de place", a expliqué sur le coup Bottas. Mais c'était bien lui le coupable. Convoqué chez les commissaires, il a écopé d'une réprimande.

Auteur du meilleur temps de la session en 1'36"256, le vice-champion du monde 2019 a battu son coéquipier sextuple champion du monde, Lewis Hamilton, de 0"310, et Charles Leclerc (Ferrari) de 0"386. Ce dernier a tapé le rail après une demi-heure mais il a pu rentrer et reprendre son roulage.

Grand Prix d'Abou Dabi
Bonus-malus : Hamilton magistral, Verstappen implacable, Vettel rincé
01/12/2019 À 21:06
Grand Prix d'Abou Dabi
50.000 euros d'amende pour Ferrari, clémence pour Leclerc
01/12/2019 À 18:35