Pierre Gasly n'était pas d'humeur dimanche. Un point lui aurait suffi pour garder la sixième place au championnat du monde 2019. Mais voilà, il s'est fait prendre en sandwich par les Racing Point au départ. Percuté par Lance Stroll qui venait de rater le premier freinage, au bout de trois cents mètres de course, le Français a atterri dans l'autre monoplace rose de Sergio Pérez. Avec des conséquences matérielles et mathématiques fâcheuses.

Passé à son stand pour recevoir un nouvel aileron avant au 2e tour, il a repris la piste en dernière position avec quasiment un tour de retard sur le leader, Lewis Hamilton (Mercedes). Aux commandes d'une monoplace endommagée, il a fini 18e et avant dernier, à deux tours.

Grand Prix d'Abou Dabi
Hamilton ne dément pas des contacts avec Ferrari : "Je ne vois rien de mal à penser à mon futur"
02/12/2019 À 10:50

Malheureusement, la sixième place au championnat du monde qu'il visait lui a échappée dans l'histoire, au profit de Carlos Sainz (McLaren), auteur d'une fin de saison en flèche. Sur le podium au Brésil, l'Espagnol a déroulé un plan agressif à deux arrêts dimanche pour marquer un point lui garantissant le Top 6 du Mondial 2019. Et cette dixième place, il l'a obtenue au prix d'un dépassement sur le futur retraité Nico Hülkenberg (Renault) dans le dernier tour !

A l'arrivée, Pierre Gasly n'a pas été tendre avec Lance Stroll. "Avec lui derrière, il y a une chance sur deux pour que ça se passe mal. Ça fait chier !, a-t-il pesté au micro de Canal+. Ça fait vraiment chier parce qu'on avait un bon rythme, on avait une bonne voiture, on avait bien travaillé tout le week-end, et quand on voit où Sainz finit, et ce que fait Daniil (Kvyat, 9e), il y avait clairement le potentiel pour faire un bon résultat. Je suis juste dégouté pour ce qui s'est passé parce que on avait clairement le potentiel pour garder la sixième place."

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1502x935:1504x933)/origin-imgresizer.eurosport.com/2019/12/01/2728336.jpg
Grand Prix d'Abou Dabi
Bonus-malus : Hamilton magistral, Verstappen implacable, Vettel rincé
01/12/2019 À 21:06
Grand Prix d'Abou Dabi
50.000 euros d'amende pour Ferrari, clémence pour Leclerc
01/12/2019 À 18:35