Il ne manquait plus qu'eux. Après l'annonce vendredi soir du promoteur de la course, Formula One, la validation de certaines écuries puis un communiqué joint de la FIA ce samedi matin, les pilotes y sont aussi allés de leur communication pour expliquer leur accord pour prendre part au Grand Prix d'Arabie Saoudite samedi et dimanche malgré les incidents de la veille. Mais visiblement, la décision n'a pas été facile à prendre.
En voyant la fumée provenant de l'incident il était difficile de rester concentrés
Grand Prix d'Arabie Saoudite
29 points de retard : "Hamilton a déjà grillé tous ses jokers cette saison"
29/03/2022 À 17:12
"Hier a été une journée compliquée pour la Formule 1 et stressante pour nous, pilotes de F1", peut-on lire dans ledit communiqué. Après les incidents survenus à proximité du circuit, et une longue réunion entre les différents acteurs de la F1 et des autorités saoudiennes, les pilotes se sont longuement entretenus pendant plus de quatre heures vendredi soir pour débattre de leur participation à l'événement. Ils s'étaient séparés vers 02h20 locales (00h20 françaises), avant de quitter le circuit sans déclarer ouvertement leur position.
"Peut-être qu'il est difficile de le comprendre si vous n'avez jamais conduit de F1 sur ce circuit de Jeddah rapide et exigeant, mais en voyant la fumée provenant de l'explosion il était difficile de rester concentrés et de mettre de côté nos préoccupations", explique la GPDA (Grand Prix Drivers' Association, Association des Pilotes de Grand Prix en français) par le biais de son président Alex Wurz.
De nombreuses opinions ont été partagées et débattues
Mais la décision finale a bien été de maintenir le Grand Prix, et donc de participer aux qualifications dès ce samedi (18h00)."Nous avons longuement discuté entre nous et avec nos directeurs d'équipes, élabore la GPDA. De nombreuses opinions ont été partagées et débattues, et après écoute des dirigeants de Formule 1 et du gouvernement saoudien qui a expliqué que les mesures de sécurité étaient élevées au maximum, la conclusion a été de se résoudre à s'entraîner et disputer la qualification aujourd'hui, avant de disputer la course dimanche."
Désormais, il faudra aux pilotes tout leur sérieux pour tenter de se concentrer au maximum sur le sportif sans penser à l'incident de la veille, ce qui ne sera pas chose simple sur un circuit aussi difficile. Pour la GPDA, pas d'hésitation, maintenant que la décision est prise, il faut jouer le jeu jusqu'au bout : "Nous espérons donc que l'on se souviendra du Grand Prix d'Arabie Saoudite 2022 comme d'une bonne course, plutôt que pour l'incident qui a eu lieu hier."
(Avec AFP)
Grand Prix d'Arabie Saoudite
"Vraie course chez Alpine" avec un duel musclé entre Ocon et Alonso : Fin de la lune de miel ?
29/03/2022 À 17:02
Grand Prix d'Arabie Saoudite
Un Grand Prix, deux vainqueurs : Duel lancé entre Verstappen et Leclerc
29/03/2022 À 16:31