Getty Images

Hamilton et Mercedes assomment Ferrari

Hamilton et Mercedes assomment Ferrari

Le 16/03/2019 à 08:08Mis à jour Le 16/03/2019 à 09:57

GRAND PRIX D'AUSTRALIE - Lewis Hamilton (Mercedes) a signé la pole position pour la sixième année consécutive, samedi à Melbourne. S'il n'a battu son coéquipier Valtteri Bottas que de 0"122, le Britannique a mis la Ferrari de Sebastian Vettel à 0"754.

Lewis Hamilton avait passé son hiver à expliquer qu'il adorait la pression, que c'était son moteur, ce qui le fait avancer en Formule 1. Le Britannique en a apporté la splendide démonstration dès la 1re manche du Mondial 2019 en signant un tour valant sa sixième pole position consécutive sur le circuit de l'Albert Park, site du Grand Prix d'Australie, samedi à Melbourne.

Q3 - Grand Prix d'Australie 2019

Pour obtenir sa 84e position de pointe en carrière, le quintuple champion du monde a rétabli une situation qui paraissait bien comprise. Entré trop vite dans le virage n°1 lors de sa première tentative en Q3, il avait un retard de 0"457 à combler sur son coéquipier, Valtteri Bottas, doté d'un moral tout neuf après une saison 2018 sans victoire, une première pour un pilote Mercedes depuis Michael Schumacher sur les années 2010-2012. Obligé de tout mettre sur un ultime tour décisif, l'Anglais a amélioré les secteurs 1 et 3 du Finlandais pour finir en 1'20"486. Un temps que Bottas n'a pu approcher qu'à 0"122.

Gasly sorti en Q1

Ferrari ? Complètement groggy. Vendredi, Sebastian Vettel n'avait pas mâché ses mots sous le coup de la déception, en expliquant que Mercedes avait raconté des "conneries" à propos des essais hivernaux en estimant qu'il manquait 0"5 à la W10 pour rivalise avec sa SF90. Le verdict ? L'Allemand, troisième, a encaissé 0"754 et son coéquipier Charles Leclerc, meilleur temps en Q1, est redescendu de son nuage en rétrogradant au cinquième rang à 0"956, doublé sur le fil par un incroyable Max Verstappen (Red Bull).

Pierre Gasly manquant à l'appel chez Red Bull dès la Q1, c'était donc très ouvert pour la sixième place sur la grille. On pensait Kimi Räikkönen et sa Alfa Romeo made in Sauber le mieux armé mais le Finlandais, ex-Ferrari, s'est fait déborder par les Haas du Français Romain Grosjean et du Danois Kevin Magnussen, et du débutant de McLaren, Lando Norris.

Vidéo - De 250 000 euros à 45 millions... Les salaires des 20 pilotes du plateau

01:00
0
0