Getty Images

Vettel promet que s'il retrouve la confiance, "le chrono tombera"

Vettel promet que s'il retrouve la confiance, "le chrono tombera"

Le 15/03/2019 à 14:33Mis à jour Le 15/03/2019 à 14:34

GRAND PRIX D'AUSTRALIE - Sebastian Vettel et Charles Leclerc (Ferrari) n'ont pas très bien débuté la 1re manche du Mondial, vendredi. L'Allemand a évoqué un manque de confiance. Charles Leclerc s'est montré plus vaque sur les raisons de son déficit de performance.

Sebastian Vettel et Charles Leclerc, deuxième à 0"038 et troisième à 0"074 de la Mercedes de Lewis Hamilton à l'issue des essais libres 1, ne pensaient sûrement pas se retrouver à 0"873 et 1"154 en essais libres 2, vendredi à Melbourne. A moins de cacher leur jeu, ils n'avaient après coup pas vraiment d'explication au déficit de vitesse de leurs SF90 en Pirelli "tendre", ceux qui serviront lors de la 3e partie de qualification, samedi.

Vidéo - Ferrari, dix ans d'instabilité et d'échecs incroyables

02:08

"Ce fut une journée plaisante, a commenté Sebastian Vettel. Peut-être ne sommes-nous pas aussi rapides que nous aurions pu, mais c'est vendredi, ce ne fait donc rien. Je suis sûr que le 1er décembre, personne ne se souviendra de notre performance du 15 mars ! Je manque encore un peu de confiance, ce fut une journée compliquée, comme probablement pour tout le monde."

Vidéo - De 250.000 euros à 45 millions... Les salaires des 20 pilotes 2019

01:00

La SF90 sensible au vent ?

"Nous ne sommes pas où nous voulons, pas tellement en termes de chrono mais de ressenti de la voiture et de maniabilité. Nous ne sommes pas vraiment entrés dans le rythme, ce qui est assez important ici sur une piste aussi bossel. Si nous y parvenus, le chrono tombera", a conclu le quadruple champion du monde allemand.

De son côté, Charles Leclerc a parlé d'une journée "chargée". "Nous avons essayé différents pneus et réglages et à certains points de vue je suis très satisfait, a développé le Monégasque, qui s'est plaint d'une boîte de vitesse bizarre en fin de seconde session, tête-à-queue à l'appui. Les essais libres 1 ont été meilleurs que les essais libres 2, peut-être à cause du vent, ce qui nous a fait galérer sur les bons points de référence."

Vidéo - Leclerc, une fulgurante ascension parsemée de drames

01:53
0
0