On sait qu'il ne faut pas s'emballer le vendredi, mais la facilité avec laquelle Pierre Gasly (AlphaTauri) et Fernando Alonso (Alpine) ont signé les cinquième et sixième temps vendredi à Bakou, lors de la seconde séance d'essais libres - la plus significative de la journée - a de quoi interpeller.
L'incroyable Verstappen, la course à l'argent en F1, vitesse folle à Bakou : écoutez notre podcast
En 1'42"534, le vainqueur du Grand Prix d'Italie 2020 n'a cédé que 0"419 sur le deuxième circuit le plus long du championnat du monde (6,003 km), et l'Espagnol seulement 0"578. Bien sûr, il faudra voir comment évolue la situation samedi, mais cela paraît de bon augure vu les sensations qu'ils ont eues au volant.
Grand Prix d'Azerbaïdjan
Hamilton largué par Verstappen : Moteur neuf, voiture "limitée" et gros malaise chez Mercedes
04/06/2021 À 15:16
"Ça a été un très bon vendredi, a noté Pierre Gasly, déjà cinquième le matin. C'est une piste difficile, c'est très facile de faire une erreur, donc il fallait y aller pas à pas. Mais dès les premiers tours, je me suis senti bien, donc j'ai attaqué un peu plus, j'ai testé les limites et je les ai dépassées quelques fois, mais c'est comme ça qu'on tire le maximum de la voiture." Effectivement, le Rouennais a réalisé un tout droit dans chaque session.
"On va essayer d'être très précis dans nos changements car la voiture est déjà bien mais j'espère qu'on pourra encore progresser samedi", a-t-il ajouté.
https://i.eurosport.com/2021/06/04/3146248.jpg

Alonso à l'aise, Ocon en progrès

"C’était un vendredi positif et c’est agréable d’être de retour à Bakou, a confié Fernando Alonso, neuvième place de la première séance, et dont la dernière apparition remontait à 2018. La voiture offrait de bonnes sensations dès les essais libres 1 et nous n’avons pas trop joué sur les réglages."
"Dans l’ensemble, c’était un bon début de week-end, mais nous savons que nous devons encore débloquer d’autres domaines liés à la performance", a-t-il ajouté, en référence aux changements de la direction assistée qu'il a réclamés et qui seront mis en place au Grand Prix de France, les 18, 19 et 20 juin.

La course à l'argent avant la F1 : Comment en finir avec le "club de gamins milliardaires"

"Nos performances ne semblent pas trop mauvaises en ce moment, a commenté Davide Brivio, le directeur Compétition. Fernando est plutôt content de la voiture et nous avons progressé entre les deux séances avec Esteban. Maintenons cette dynamique positive pour la suite du week-end."
Esteban Ocon a effectivement bien progressé en signant les 16e et 9e temps. "On a travaillé pour gagner en confiance dans la voiture en piste, s'améliorer à chaque fois, a expliqué le natif d'Evreux. C'était important de prendre mes marques ici car ça fait longtemps (ndlr : 2018). Etre en Q3 serait un bon résultat. On n'y est pas parvenu à Monaco, il faut la réintégrer", a-t-il conclu.
Grand Prix d'Azerbaïdjan
Les problèmes de pneus à Bakou liés à leurs "conditions d'utilisation", selon Pirelli
16/06/2021 À 07:53
Grand Prix d'Azerbaïdjan
"Le débrief du tour de formation dure une demi-heure avec lui" : Vettel, ce perfectionniste
15/06/2021 À 14:48