Coups de théâtre à la chaîne à Bakou. Samedi, à l'occasion du dernier entraînement du Grand Prix d'Azerbaïdjan, la sixième manche du Mondial, Max Verstappen (Red Bull) a perdu son rôle de favori pour la pole position en tapant à la 25e des 60 minutes des essais libres 3, sans pouvoir reprendre ses évaluations de pneus "tendre", cruciaux pour la séance de qualification de l'après-midi.
L'incroyable Verstappen, la course à l'argent en F1, vitesse folle à Bakou : écoutez notre podcast
Les Mercedes encore en difficulté - Lewis Hamilton (Mercedes) a boosté son chrono avec l'aspiration de Sergio Pérez (Red Bull), auteur du deuxième temps - Pierre Gasly (AlphaTauri) qui a continué dans la droite ligne des ses essais de vendredi (6e et 5e temps) en réalisant le tour le plus rapide en 1'42"251 à la dernière minute, avec les temps de référence dans les secteurs 1 et 2. "On aime ça !", a réagi le Normand, clairement le mieux préparé pour aller chercher la première pole position d'un Français depuis 1997.
Grand Prix d'Azerbaïdjan
Les problèmes de pneus à Bakou liés à leurs "conditions d'utilisation", selon Pirelli
16/06/2021 À 07:53
Alors que tout paraissait sous contrôle chez Red Bull depuis vendredi, Max Verstappen a donc commis à la 25e minute une erreur qui peut témoigner d'un excès de confiance. Le Néerlandais était en pneus "dur" - des gommes qu'il pourrait donc choisir en course vu son engament - et attaquait fort à l'arrivée sur le virage n°15 lorsqu'il a réalisé bien trop tard qu'il était en survitesse.

Gasly a de la marge

La veille, à cet endroit, Charles Leclerc (Ferrari) s'était ravisé à temps en prenant sagement la voie de dégagement, encore empruntée par plusieurs pilotes lors de ces essais libres 3.
Résultat pour le tout nouveau n°1 mondial : une suspension avant droite cassée, aucune data enregistrée en "tendre" avant la qualification, un air penaud et aucun regard pour son mentor Helmut Marko à l'arrivée dans son garage, où il a disparu avant de réapparaître dans la posture de l'écolier modèle, auprès de son ingénieur principal, Gianpiero Lambiase.
Chez Red Bull, on s'est dès lors reposé sur Sergio Pérez. Malheureusement pour l'équipe dirigée par Christian Horner, le Mexicain, le plus rapide vendredi et détenteur du plus grand nombre de participations en Formule 1 sans pole position, a échoué à finir en tête de la feuille des temps, battu au dernier moment par Pierre Gasly pour 0"344. Autant dire un gouffre.

"Lewis a eu une aspiration monstrueuse"

Le vainqueur du Grand Prix d'Italie 2020 a-t-il la voie libre pour décrocher le meilleur tour en qualification ? Reste à voir comment Max Verstappen se remettra de son coup d'arrêt, mais Lewis Hamilton ne semble pas faire partie de la short list.
Nulle part vendredi (7e et 11e des essais), le septuple champion du monde a arraché le troisième temps, à 0"446, avec un sérieux coup de main involontaire de "Checo", à bord de la RB16B n°11, dans la grande ligne droite finale. Et même chez Mercedes, on a admis que la chance avait pris une grande part dans cette performance, qu'on a d'ailleurs vite quantifiée. "Lewis a eu une aspiration monstrueuse dans le dernier secteur, qui vaut 0"6", a prévu l'ingénieur de Valtteri Bottas, empêtré dans ses réglages, et seulement 13e.
Au terme de cette ultime répétition, les Ferrari SF21 de Charles Leclerc et Carlos Sainz ont pris les quatrième et cinquième places, à respectivement 0"527 et 0"755, ce qui ne peut faire d'elles des postulantes à la position de pointe. Quant à Lando Norris (McLaren), réputé pour avoir la meilleure voiture en matière d'aérodynamique, il n'a pas progressé suffisamment pour mériter mieux qu'un sixième temps, devant Fernando Alonso (Alpine), bien parti pour signer sa meilleure performance en qualification cette saison.
Repris en main par Red Bull qui l'a obligé à déménager en Italie près de la base de son écurie AlphaTauri, Yuki Tsunoda a quand même lâché 0"993 à son coéquipier, alors que Esteban Ocon (Alpine) et Daniel Ricciardo (McLaren) ont confirmé qu'ils seraient capables de rentrer en Q3 si tout va bien.
Grand Prix d'Azerbaïdjan
"Le débrief du tour de formation dure une demi-heure avec lui" : Vettel, ce perfectionniste
15/06/2021 À 14:48
Grand Prix d'Azerbaïdjan
Un pneu d'Hamilton a failli éclater à cause d'un débris de Stroll selon Pirelli
07/06/2021 À 14:43