Cette 99e pole position de Lewis Hamilton, sa première de la saison, n'était pas prévue tant la Red Bull RB16B faisait office de favorite sur ce circuit qui devait la mettre en valeur avec ses virages plus rapides qu'à Sakhir, où Max Verstappen avait facilement dominer la qualification. Mais Mercedes l'avait répété : sa W12 avait souffert de la chaleur et des rafales de vent à Bahreïn, et il n'allait pas en être de même en Italie.
Le film de la qualification
Si la Red Bull était sortie des essais libres 3 avec le statut de favorite à la pole position, après un meilleur temps signé par Max Verstappen une demi-seconde devant Lando Norris (McLaren) et Lewis Hamilton (Mercedes), le Britannique a montré samedi pourquoi il était septuple champion du monde. Au bout d'un tour en 1'14"411 dans son premier run, il s'est assuré un départ devant la meute.
Grand Prix d'Émilie-Romagne
Verstappen : "Honda fait des tondeuses à gazon, mais la voiture ne sert pas à ça"
17/04/2021 À 15:07
"Je ne m'attendais pas à être devant les Red Bull, a avoué Lewis Hamilton. Elles avaient été si rapides ce week-end. La Mercedes avait l'air mieux (qu'à Sakhir) depuis le début de ce week-end. A un moment, elles ont été 0"6 devant. Nous ne savions pas réellement où nous situer mais la voiture était de mieux en mieux. J'adore ce challenge, c'est génial de mettre finalement les deux Red Bull derrière. Ça va rendre la stratégie plus compliquée. Je suis si content, mon premier tour était joli et vraiment propre."
Hamilton reste en lévitation : 99e pole devant la meute Red Bull, Gasly en embuscade
Et d'expliquer les raisons de ce retour au premier plan sur le tour chrono, outre les corrections qui ont permis d'obtenir un meilleur équilibre de la voiture depuis la première manche du Mondial. "La piste est faite de virages rapides et moyennement rapides, je pense que c'est la raison pour laquelle nous avons réduit l'écart, a affirmé l'Anglais au n°44. Les températures plus fraîches nous ont aussi rapprochés des Red Bull. Mais elles sont rapides : il va falloir faire des tours parfaits pour rester devant et avoir une chance de gagner."
https://i.eurosport.com/2021/04/17/3116272.jpg

0"8 perdu à Imola en six mois

Auteur d'un modeste huitième temps, à 0"487, Valtteri Bottas a quant à lui fait part de ses interrogations. "C'était un peu confusant et je ne comprends toujours pas la performance de la Q3, a réagi le Finlandais. En arrivant dans le virage n°2, j'ai eu un coup de survirage soudain et j'ai perdu du temps. Ça s'est aussi passé comme ça lors du second run. Je ne pouvais pas faire confiance au train arrière. Je n'avais pas ressenti ça en Q1 ou en Q2 et c'est difficile à comprendre. Il va falloir investiguer."
"La pole est une surprise car nous n'avons pas la voiture la plus rapide en ce moment, a rappelé Toto Wolff, le directeur d'équipe. C'était serré, et sans son erreur Max [Verstappen] aurait été en pole. Mais la perte comparée à l'an dernier est juste énorme : nous étions 0"6 devant et maintenant nous sommes deux dixièmes derrière. Il va falloir se creuser les méninges pour trouver de la performance. La voiture est plus rapide qu'à Sakhir, elle est dans une meilleure fenêtre d'équilibre, est c'est la principale raison de l'amélioration. Nous avions eu des problèmes de maniabilité à Bahreïn et nous sommes en train de régler ça."
"Nous avons eu du mal pour mettre assez de température dans les pneus sur le tour unique et si nous partons avec des pneus en dessous de la température, nous n'avons tout simplement pas de grip et nous passons notre temps à glisser", a précisé Andrew Shovlin. Ce pourrait être encore plus vrai si le temps est plus frais comme le prévoit la météo.
Grand Prix de Bahreïn
Pilotage de funambule, agressivité hors normes : pourquoi Hamilton est le meilleur
30/03/2021 À 20:47
Grand Prix de Bahreïn
Verstappen en pole, Gasly objectif podium, Hamilton en mode record: le GP en questions
27/03/2021 À 22:43