Getty Images

Bottas met en cause Mercedes : "Je peux me regarder dans une glace"

Bottas met en cause Mercedes : "Je peux me regarder dans une glace"

Le 12/05/2019 à 18:17Mis à jour Le 12/05/2019 à 20:15

GRAND PRIX D'ESPAGNE - Valtteri Bottas estime avoir été trahi par sa Mercedes au départ, dimanche à Montmelo. Un mauvais coup qui l'a mis hors-jeu dans la course à la victoire et dépossédé de la place de numéro 1 mondial au profit de son coéquipier Lewis Hamilton.

Valtteri Bottas a gardé son sang-froid lors des interviews à chaud. Ça n'avait manifestement rien d'évident. Le Finlandais venait de perdre le Grand Prix d'Espagne pour une raison qui lui échappait, qui avait gâché sa spectaculaire pole position dès les premiers mètres à Montmelo. De façon rédhibitoire. Le visage encore rougi par 66 tours d'effort, il a contenu sa frustration au micro de David Coulthard, l'interviewer pour la Formula One Management, puis celui de Sky Sports.

"C'est honnêtement très embarrassant, j'ai perdu la course au départ, a déclaré le Finlandais à la chaîne britannique. Je peux me regarder dans une glace et me dire que ce n'est pas ma faute. J'ai eu un problème avec mon embrayage, des vibrations que je n'avais jamais eues auparavant, c'est pourquoi mon démarrage a été lent. Je suis très intéressé de découvrir ce qui est arrivé…"

Il ne fait pas bon être poleman en 2019

Pour la neuvième fois de sa carrière et la troisième fois de suite, il partait en tête de grille. Et pour la sixième fois, il n'a pu convertir son avantage en victoire. Comme en Chine, tout s'est décidé au départ, à son détriment. Mais il ne faut pas oublier qu'il avait eu sa part de réussite en Australie, en débordé d'entrée son coéquipier Lewis Hamilton, de façon décisive.

En fait, la condition de poleman n'a rien d'évident cette année. Pour preuve, le pilote de la W10 n°77 reste même le seul auteur d'un doublé pole position - victoire, en Azerbaïdjan.

Pas au niveau non plus pour contester le point du meilleur tour en course à son collègue britannique, il lui a donc cédé la première place au championnat du monde avec une pointe d'amertume. En réalité, le chassé - croisée continue entre les duettistes de Mercedes et les huit points qui le séparent de son voisin de stand sont un détail au regard des 416 unités à prendre sur les seize épreuves restantes.

0
0