Red Bull avait clamé que le circuit de Montmelo conviendrait à sa RB16B mais c'est bien la Mercedes qui a tenu le haut du pavé, vendredi lors de la première journée du Grand Prix d'Espagne. Les deux mêmes, puisqu'après Valtteri Bottas lors du premier entraînement, Lewis Hamilton a dominé la seconde session de préparation à la suite du quatrième week-end de Formule 1.
En 1'18"504, le Finlandais a réussi en "tendre" le meilleur chrono des essais libres 1, 0"033 devant Max Verstappen (Red Bull) et 0"123 devant son coéquipier, et ce dernier a haussé le ton lors des essais libres 2 en 1'18"170, avec une marge de 0"139 sur son collègue. Alors que Verstappen restait bloqué au neuvième rang, avec son temps réalisé en "medium" à cause d'un virage n°10 raté.
Grand Prix d'Espagne
La peur de Mercedes ? "L'aileron arrière de Red Bull testé vendredi qui ferait gagner 3 dixièmes"
11/05/2021 À 14:48

"Bottas essaye d'être le nouveau Rosberg mais on a le sentiment qu'il n'y arrivera jamais"

"Ça nous met la pression"

"C'est un bon début de week-end, cette piste est géniale et l'équilibre de notre voiture est similaire à celui de la dernière course, a commenté Lewis Hamilton, vainqueur de deux des trois premières manches de la saison, et leader du Championnat du monde. C'est serré mais nous sommes dans le rythme, nous comprenons la voiture et dans quelle direction aller à propos de l'équilibre. Nous avons procédé à quelques ajustements en cours de séance, je ne sais pas si la voiture était mieux mais nous avons trouvés des choses. C'est fascinant de voir les progrès de McLaren, Ferrari et Alpine, pas simplement Red Bull, et ça nous met la pression", a-t-il conclu.
C'est vrai : derrière la Ferrari de Charles Leclerc, les Alpine d'Esteban Ocon et du local Fernando Alonso ont complété le top 5, à respectivement 0"296 et 0"348 de la W12 n°44.
"Ce fut une journée solide, la sensation dans la voiture n'est pas mal, sans gros problème d'équilibre donc je suis plutôt content, a dit Valtteri Bottas. Etre capable de faire fonctionner d'emblée les pneus 'tendre' sur les deux essieux sur le tour chrono va être la clé car les écarts sont très faibles. Le peloton dans son ensemble est ramassé et Ferrari paraît très rapide, mais nous devons nous concentrer sur notre propre performance."
https://i.eurosport.com/2021/05/07/3128072.jpg

La chaleur n' pas posé de problème

"Avant ce week-end, nous étions inquiets qu'une surchauffe à l'arrière nous cause des problèmes mais les choses étaient sous contrôle, même par les conditions plus chaudes de la séance de l'après-midi", a confié Andrew Shovlin, l'ingénieur en chef. Alors que la température de l'air est restée inchangée à 21,2°C, celle du bitume a bondi de 33,7°C à 41°C entre les essais libres 1 et 2.
"Il nous reste du travail pour tirer le meilleur parti des pneus avec peu d'essence car nous n'avons pas progressé là-dessus autant que d'autres, a poursuivi le technicien des septuples champions du monde en titre. Le trafic a été un problème aujourd'hui, car c'est un tour court et Red Bull a été apparemment plus touché que nous par ça. Nous allons donc partir de l'hypothèse qu'ils sont très proches en vitesse, ce que nous oblige à trouver des choses d'ici samedi."
Grand Prix d'Espagne
"L'an passé, Hamilton se plaignait parce qu'il s'ennuyait. Tout le contraire de cette saison"
11/05/2021 À 14:39
Grand Prix d'Espagne
Nature retrouvée pour Leclerc, progrès validés pour Ferrari
10/05/2021 À 15:10