Les premiers signes tangibles du retour vers le futur tant espéré. Samedi à Montmelo, Mercedes a réussi sa meilleure séance de qualification de la saison en hissant les W13 de George Russell et Lewis Hamilton sur les quatrième et sixième emplacements de la grille de départ du Grand Prix d'Espagne. Un résultat d'ensemble qui a marqué une rupture brutale avec son record de neuf positions de pointe consécutives sur ce tracé, qui a pris fin avec le meilleur tour de Charles Leclerc (Ferrari), mais sans commune mesure avec ses revers subis depuis cinq Grands Prix.
Suivez le Grand Prix (TM) de Formule 1 (TM ) Pirelli d’Espagne sur CANAL+
George Russell a arraché un top 4, sa meilleure performance 2022, mais à 0"643 de la Ferrari du Monégasque. "Aujourd'hui a été un bon pas dans la bonne direction, a réagi le pilote de la W13 n°63. C'est notre meilleure position de qualification en tant qu'équipe cette saison, devant une Red Bull. C'est une séance positive pour nous car nous avons enfin une bonne base de référence, nous devons continuer sur cette voie. L'écart avec Ferrari en pole reste important mais nous avions plus de potentiel : les pneus n'étaient pas dans une fenêtre parfaite et cela a rendu les choses difficiles, surtout en Q3."
Grand Prix d'Espagne
Une pole sur le fil qui fait du bien : Leclerc continue son week-end parfait
21/05/2022 À 15:06
"Ce sera difficile de se battre contre Red Bull, elles ont un rythme de course très élevé, a ajouté l'ex-pilote Williams. Nous avons deux Ferrari devant nous, c'est peut-être là que le combat va avoir lieu. Je pense qu'on pourrait se battre tous les trois avec Carlos et Charles."

"Nous avons plus une voiture de course que de qualification"

"Nous avons fait des avancées ce week-end, a dit Lewis Hamilton, sixième à 0"742. La voiture n'a plus de rebond dans les lignes droites, mais nous en avons encore dans les virages, nous devons donc continuer à travailler. Dans l'ensemble, c'est une étape positive d'être en Q3 avec les deux voitures, et en regardant le temps de George, nous nous rapprochons de la tête. C'était une séance déroutante car on nous avait donné un temps delta (un temps minimal pour couvrir le tour) à respecter lors des qualifications pour les derniers tours - et tout le monde ne le faisait pas. Les voitures qui ont suivi les conseils avaient un désavantage en termes de performances car les pneus étaient plus chauds au début du tour chronométré, alors j'espère que cela sera examiné correctement."
"Pour ce qui est de la course, nous avons eu des relais longs corrects vendredi, et nous savons que les conditions seront très chaudes : mon objectif sera de passer de la 6e place", a-t-il conclu.
"P4 et P6 sont probablement les meilleures positions que nous pouvions attendre, compte tenu des défis auxquels nous avons été confrontés au cours des cinq premiers week-ends de course et des progrès que nous commençons maintenant à faire avec la voiture, a déclaré Toto Wolff, le directeur d'équipe. Je pense que nous avons plus une voiture de course que de qualification ; la tendance a généralement été que Red Bull soit plus fort en course, Ferrari moins."

La surchauffe des pneus, un cercle vicieux

"Nous avons fait un bon pas en avant, nous savons également comment débloquer plus de performance, a complété l'Aurichien. Nos rivaux ont poursuivi le développement pendant que nous avons fait une pause pour résoudre le rebond, nous le prenons comme tel et nous commençons à mieux comprendre les pneus maintenant que le rebond a disparu. Je pense que nous allons les résoudre."
"C'est frustrant de ne pas être plus près de la tête, a regretté Andrew Shovlin, l'ingénieur en chef. Nous avons clairement progressé avec la voiture, mais nous avons eu un peu de surchauffe avec les pneus dans le secteur final et une fois que ça commence, le glissement génère plus de température, et le problème s'aggrave. Cela explique une bonne partie de l'écart, mais il nous reste sans doute un peu s'écart sur le set up. Nous avons apporté un package très différent ici et nous apprenons à en tirer le meilleur parti. Pour la course, nos relais ont paru plus compétitifs que notre rythme sur un tour vendredi, j'espère que nous pourrons mettre la pression sur ceux devant nous."
Mais dimanche, la série de cinq victoires des Gris avec Lewis Hamilton à Montmelo devrait elle aussi prendre fin.
Vous voulez suivre le Grand Prix (TM) Pirelli d'Espagne en direct sur CANAL+ ? Retrouvez 100% des Grands Prix avec l’offre Canal+ à 20,99€ les 12 premiers mois puis 24,99€/mois pour un abonnement de 24 mois
Grand Prix de Grande-Bretagne
Silverstone a été un régal : "La quintessence de tout ce que l’on aime en F1"
IL Y A 13 HEURES
Grand Prix de Grande-Bretagne
Libres 2 : Sainz devant Hamilton et quatre écuries dans le Top 4
01/07/2022 À 16:15