Sebastian Vettel (Red Bull) a de nouveau patronné les essais libres du Grand Prix d'Inde, vendredi après-midi sur le circuit de Buddh, à Greater Noida, mais sa domination a paru en trompe l'œil. Le plus rapide en "tendre" en 1'25"722, l'Allemand a certes tourné 0"289 plus vite que son coéquipier Mark Webber, mais il n'a pas aligné les tours comme il l'aurait dû pour espérer connaître un premier relais de course serein, dimanche. En revanche, Romain Grosjean (Lotus) a dominé le peloton en pneus "medium" et a ensuite réussi le troisième temps en "tendre", à 0"498 du futur quadruple champion du monde. Surtout, sa E21 a fait tenir ses pneus "tendre" bien plus longtemps que la RB9, sans les ramener grainés et cloqués au stand.
Présent dans le stand autrichien au contraire des derniers rendez-vous, le directeur technique Adrian Newey a discuté de la situation sur le champ avec un technicien de Pirelli, et on l'a senti inquiet. Sollicité de toute part, le directeur de Pirelli Motorsport, Paul Hembery, a reconnu qu'il avait effectué un choix agressif ce week-end, et sue des "medium" et des "dur" (comme en 2012) auraient été plus adaptés. Il a maintenu sa prévision de deux pit stops pour dimanche, sans convaincre entièrement.
Comme souvent un vendredi, on ignore le réel potentiel de Mercedes. Néanmoins, Lewis Hamilton a conclu son travail avec le quatrième chrono, à 0"677, juste devant Fernando Alonso (Ferrari), à 0"708, et son coéquipier Nico Rosberg, à 0"860.
Grand Prix d’Inde
Hamilton : "Vettel est dans une classe à part"
30/10/2013 À 16:17
Grand Prix d’Inde
Häkkinen : "Ce n'est pas intelligent ou correct"
30/10/2013 À 09:49
Grand Prix d’Inde
Häkkinen s’en prend à Lotus
30/10/2013 À 08:59