MASSA CHEZ WILLIAMS
Felipe Massa n'a pas la priorité de Lotus pour 2014 et se serait même déjà réfugié chez Williams selon la presse brésilienne. "Quand le moment sera venu, je m'exprimerai" a dit le futur ex-pilote Ferrari. Williams a l'habitude des annonces localisées. Il faudra donc peut-être patienter jusqu'au Grand Prix du Brésil (24 novembre).
RELEVE OU IMPROVISATION RUSSE ?
Grand Prix d’Inde
Hamilton : "Vettel est dans une classe à part"
30/10/2013 À 16:17
Le premier Grand Prix de Russie est à l'agenda 2014 et les questions sur la crédibilité de ses pilotes se font de plus en plus pressantes dans le paddock du circuit de Buddh. Sergei Sirotkin a payé pour un baquet de titulaire chez Sauber et il y a de quoi s'inquiéter vu ses faibles résultats en FR 3.5 2013 : deux podiums et une anonyme 9e place au Championnat. Le dilemme n'est pas nouveau mais le Moscovite de 18 ans pourrait finalement se contenter d'un poste d'essayeur. Plus inquiétant encore est le niveau de préparation qu'aura Daniil Kvyat, officiellement titularisé chez Toro Rosso en 2014. Avec 22 tours au compteur au volant d'une F1 à Silverstone - stoppé par un bas à gravier, le pilote d'Ufa offre les garanties d'un vice-champion de GP3 auréolé de cinq victoires. L'aspirant de 19 ans va rouler le vendredi matin à Austin et à Sao Paulo mais Jenson Button (McLaren), qui a fait le saut F3-F1, a estimé que c'était bien plus difficile aujourd'hui et que deux saisons de plus au niveau 2 n'auraient pas été souhaitables. Paul di Resta (Ford India) s'est carrément déclaré "choqué comme tout le monde" par cette promotion. Reste le cas Vitaly Petrov, dont le management est le roi de la rumeur. Alors, info ou intox ce retour du bourreau de Fernando Alonso (Ferrari) en F1, chez Williams ?
LA DER AVANT LONGTEMPS ?
L'inde est passionnée de cricket et beaucoup moins de F1. Il suffit d'ouvrir les journaux hors période de gp pour s'en convaincre. De voir le peu d'engouement populaire pour l'édition 2013 et de savoir que l'événement a été maladroitement classé en "divertissement" et non en "sport". A chaque année son lot de complication. Cette année, une pétition menace l'épreuve d'annulation pour des taxes non payées en 2012. La Cour Suprême d'Inde répondra vendredi matin. Beaucoup de pilotes déclarent officiellement être contents de venir mais la réalité est tout autre. Le futur retraité Mark Webber (Red Bull) est l'un des rare à regretter l'absence du gp en 2014 en déclarant : "L'Inde est un pays unique, pour toutes sortes de raisons. Ils ont fait un circuit très exigeant pour la voiture et le pilote, une piste où on peut vraiment pousser une F1 à la limite. C'est très rapide, avec de belles ondulations." Les motoristes de Renault le juge aussi techniquement très intéressant mais leur seul avis ne suffira sûrement pas à le faire revenir en 2015.
DES CHIFFRES, MAIS PAS TROP
Comment caractériser le circuit de Buddh ? C'est facile, c'est l'archétype du pilote "Tilke", avec ses bouts de lignes droites raccordées par des courbes dont une épingle (virage 3) et un 180° (virage 10). Sa longueur (5,125 km) est aussi proche de la moyenne des circuits de 2013 (5,148 km) tout comme sa vitesse moyenne (314 km/h contre 311 km/h). Enfin, "Le circuit de Buddh est un plus intéressants pour les motoristes, car il réunit plusieurs challenges bien distincts au sein d'un même tracé", explique Rémi Taffin, directeur des prestations piste de Renault. "Il y a de longues périodes de pleine charge, comme dans la ligne droite de retour, qui imposent une puissance maximale importante. Mais nous sommes aussi confrontés à des portions plus techniques, comme le virage n°1 ou le dernier secteur. De plus, nous avons plusieurs longs virages qui nécessitent de fournir beaucoup de couple à des régimes médians". Bref, le compromis entre puissance et souplesse est essentiel.
LA DECLARATION
Alonso, à propos de Vettel (lire l'article complet sur F1i) : "Ce sont aux fans de juger, ce sont eux qui suivent inlassablement la Formule 1 à la télévision et qui prennent parti pour l'un ou l'autre pilote. Pour certains, il sera le plus grand pilote de l'histoire. D'autres préfèrent encore attendre quelques années avant de se faire une opinion.Certaines personnes considèrent Ayrton [Senna] comme le plus grand de tous les temps car il s'agit probablement du pilote le plus populaire à travers le monde. Sans oublier Michael [Schumacher] et les autres grands noms de notre sport. Au final, tout dépend de votre pays d'origine."
LE TRUC QUE L'ON AIME VOUS RAPPELER
Que tout est possible en Inde. Un chien surgissant sur la piste après cinq minutes d'essais par exemple, comme en 2011.
LA STAT
Sebastian Vettel (Red Bull) peut remporter sa sixième victoire de suite. Seul Alberto Ascari serait alors devant lui, avec sept succès d'affilée.
AU FAIT, OU EN EST LE CHAMPIONNAT ?
Vettel sera champion du monde s'il termine :
- devant Alonso
- dans les cinq premiers, quel que soit le résultat d'Alonso
- dans les huit premiers et Alonso ne gagne pas
- au-delà de la huitième place ou abandonne et Alonso ne fait pas mieux que troisième

Red Bull sera champion Constructeurs à condition de conserver 129 points d'avance sur le deuxième. Il en compte actuellement 148.
Grand Prix d’Inde
Häkkinen : "Ce n'est pas intelligent ou correct"
30/10/2013 À 09:49
Grand Prix d’Inde
Häkkinen s’en prend à Lotus
30/10/2013 À 08:59