Getty Images

Libres 3  : Vettel prend la main

Libres 3  : Vettel prend la main

Le 07/09/2019 à 13:13Mis à jour Le 07/09/2019 à 13:59

GRAND PRIX D'ITALIE - Sebastian Vettel a préservé la suprématie de Ferrari à Monza en se montrant le plus rapide des derniers essais avant la qualification. Mais la machine rouge reste sous la menace de Mercedes.

Une promesse et sûrement pas une certitude : une Ferrari a bien fini en haut de la feuille des temps du dernier entraînement du Grand Prix d'Italie, samedi à Monza, mais avec une marge quasi inexistante sur la concurrence, comme vendredi. Cette fois, ce n'est pas Charles Leclerc mais Sebastian Vettel qui a chauffé le public rouge, au bout d'un tour en en 1'20"294, en pneus "tendre".

Essais libres 3 - Grand Prix d'Italie 2019

En effet, l'Allemand n'a devancé la Red Bull de Max Verstappen que de 0"032, la Mercedes de Valtteri Bottas et l'autre Ferrari de son coéquipier de 0"109. De ces rivaux pour la pole position, il ne restera au bout du compte que le Finlandais et son collègue Lewis Hamilton, sixième à 0"301, car la RB15 du Néerlandais sera reléguée en fond de grille dimanche suite à l'installation d'un quatrième moteur Honda, hors quota réglementaire. Mais l'enseignement qui ressort de cette ultime test est que les pilotes Mercedes en avaient manifestement sous le pied : Hamilton a roulé en "medium" à seulement 0"3 de Leclerc en "tendre"...

Et puis, cette séance a aussi montré à quel point les pilotes cherchaient à jouer avec les limites de la piste, spécialement dans la parabolique. Romain Grosjean (Haas) et Alexander Albon (Red Bull) ont fait partie des pilotes dont deux chronos ont été effacé après avoir mis les quatre roues à l'extérieur de la ligne blanche délimitant la parabolique. Il en sera de même en qualification : tout contrevenant perdra le bénéfice de son tour et du suivant, étant donné le gain de vitesse dans la grande ligne droite.

0
0