La polémique à son comble, Lewis Hamilton et Max Verstappen ont campé sur leurs positions après leur spectaculaire accrochage qui les a menés à l'abandon, dimanche au Grand Prix d'Italie.
Le film de la course
Grand Prix d'Italie
Les lauriers pour Ricciardo et McLaren, les graviers pour Hamilton et Verstappen
12/09/2021 À 14:27
Au 26e tour de la quatorzième manche du Mondial disputée à Monza, le Néerlandais a tenté de s'infiltrer à l'intérieur du virage n°2 devant la Mercedes du Britannique, que sa Red Bull a heurtée dans une dangereuse chorégraphie. En escaladant la W12 n°44, le plancher de la RB16B n°33 s'est même tassé sur le bouclier de protection - le halo - du bolide allemand et une de ses roues s'est même appuyée sur le casque du septuple champion du monde.
Coup de tonnerre à Monza : Crash Verstappen - Hamilton et double abandon
Comme c'est l'habitude dans ce genre d'accidents, la direction de course a ouvert une enquête pour établir les éventuelles responsabilités. Après avoir entendu les deux pilotes, elle a décidé d'infliger trois places de pénalité à Max Verstappen sur la grille de départ du prochain Grand Prix, disputé le 26 septembre en Russie.

"Je suis ouvert à la discussion mais ça ne changera rien"

Le premier à s'exprimer dans la zone mixte a été Lewis Hamilton. "L'impact a été plutôt lourd, ça m'a appuyé sur la tête, c'était donc un peu tendu", a indiqué l'Anglais au micro de Canal+. Choqué par ce qu'il venait d'arriver, il était sorti de l'épave de sa monoplace un peu après le Néerlandais, et il a filé à son mobil home sans regarder le replay de la scène. C'était suffisamment clair pour lui. "J'ai pris une douche et quelques anti-inflammatoires, a-t-il précisé. Je sais que j'étais devant en rentrant dans le virage, et que ça s'est fini comme ça", a-t-il soupiré.
Après son premier crash - responsable - de la saison avec Max Verstappen, à Silverstone, il avait passé un coup de fil à son rival, afin de prendre de ses nouvelles. L'as de l'écurie de Milton Keynes avait été passablement secoué par son choc de 51G contre le mur de Copse. Au point d'être transféré à l'hôpital pour des examens complémentaires. "Je l'ai appelé juste pour savoir s'il allait bien et leur faire savoir qu'il y avait toujours du respect, avait-il révélé. Evidemment, ça n'était peut-être pas réciproque mais ça me va."
De toute évidence, l'accident de Monza a fait grimper la tension et il ne sera pas facile de l'apaiser. "Je suis ouvert à la discussion mais ça ne changera rien, a prédit Lewis Hamilton. Je ne crois pas que ça changera son approche."
https://i.eurosport.com/2021/09/12/3217588.jpg
Il connait effectivement bien son meilleur ennemi, qui reste posté en tête du Championnat du monde avec cinq points d'avance sur lui. "Nous savions que ce serait serré dans le virage n°1, a exposé Lewis Hamilton, pour la chaîne française. Après, quand j'étais sur lui, il a bougé sur la gauche, ça m'a mis sur la zone verte (hors de la piste) et j'ai juste continué à prendre l'extérieur. Il a continué à me pousser sur la gauche. A un moment, j'ai manqué de place et j'ai du passer sur la bordure."

"Il pouvait me laisser plus de place"

Entré avec un bon capot avant de retard sur la Mercedes, Max Verstappen a essayé jusqu'au bout d'exister à côté, dans le but de ressortir du virage n°2 à la même hauteur, ce qui était probablement illusoire.
Coincé à l'extérieur à la sortie du virage n°1, coincé à la corde du n°2 mais encore en retrait, il n'a pas trouvé d'échappatoire, et a pointé l'attitude de son rival. "Je pense que ce n'était pas nécessaire : il pouvait me laisser plus de place, a regretté MV33. On aurait pu continuer à se battre à la sortie du virage n°2. Malheureusement ça ne s'est passé comme ça."
Aurait-il pu lâcher l'affaire, couper le virage sur d'inconfortables bordures où sa Red Bull a fait des étincelles, en se promettant d'y retourner au tour suivant ? Cette occasion était peut-être unique. Il avait à cet instant des pneus "dur" en température, et son avantage allait vite disparaître face à la Mercedes chaussées en "medium" ? Ce n'était pas non plus l'esprit de sa démarche ni sa façon de se battre.
"C'est facile d'obtenir une pénalité en faisant ça (couper un virage) et moi je veux courir, a-t-il assuré. Bien sûr, c'est facile de couper le virage à cet endroit mais j'avais aussi le droit de rester à l'extérieur. Mais il m'a mis trop à l'extérieur à gauche. C'était trop tard pour partir à gauche (pour couper)."
https://i.eurosport.com/2021/09/12/3217595.jpg

"Chacun doit retourner dans son équipe"

Battu au démarrage par Daniel Ricciardo (McLaren), le futur vainqueur, il venait de passer un mauvais et long moment au stand - 11"1 soit une catastrophe dans le référentiel du pitcrew Red Bull - et risquait de finir son dimanche derrière l'Anglais. A-t-il perdu son sang-froid sous le coup de la frustration ?
"Je pense que je suis capable de très bien gérer mes émotions, a-t-il déclaré. Bien sûr, je peux m'énerver à la radio mais je me connais très bien. Les batailles ne me perturbent pas. Ça n'a rien à voir avec ce qu'il s'est passé. D'ailleurs, les conversations sont enregistrées et il y a un décalage (d'un tour) entre ce que l'on entend et la réalité." Bref, il avait eu le temps de passer à autre chose pour préparer la suite. Red Bull l'avait d'ailleurs prévenu qu'il risquait de trouver Lewis Hamilton sur son chemin à la sortie des stands.
Prêt à une paix des braves, Max Verstappen ? Sûrement pas. Ni un geste d'apaisement, en dépit du fait qu'il n'a pas pris des nouvelles de son adversaire, tassé au niveau de la tête par une roue de sa machine.
"Je ne crois pas que c'est le bon moment pour se parler, a-t-il tranché. Je crois que chacun doit retourner dans son équipe. On verra ensuite ce qu'il se passe."
Le prochain Grand Prix est en Russie, dans deux semaines, mais il faudra bien d'ici là qu'ils se parlent.
Grand Prix d'Italie
Tête projetée mais coup du lapin évité : pourquoi le crash de Sainz mérite l'enquête de la FIA
16/09/2021 À 19:32
Grand Prix d'Italie
"Sieste", "génération Y" et "fanfare" : la course sprint, un concept à parfaire
16/09/2021 À 06:23