Getty Images

Sebastian Vettel (Ferrari) en pole devant Kimi Räikkönen, Pierre Gasly 5e sur la grille

Vettel et Ferrari flambent, Gasly jubile

Le 07/04/2018 à 18:14Mis à jour Le 07/04/2018 à 18:44

GRAND PRIX DE BAHREIN - Les Ferrari ont dominé la séance de qualifications, samedi sur le circuit de Sakhir. Sebastian Vettel (Ferrari) a décroché la pole devant son coéquipier Kimi Räikkönen. Pierre Gasly (Toro Rosso) est l'autre heureux du jour. Le jeune Français partira 5e dimanche. Lewis Hamilton, penalisé d'un retrait de cinq places pour un changement de boîte, s'élancera du 9e rang.

Cette fois, le mode "fête" de Mercedes n'y a rien changé : Ferrari a conservé l'avantage. La Scuderia a survolé la qualification du Grand Prix de Bahreïn, ce samedi, confirmant ainsi la domination qu'elle avait installée lors des essais libres. Plus discret que Kimi Räikkönen depuis le début du week-end, Sebastian Vettel a repris le dessus sur son coéquipier au meilleur des moments, soufflant la pole position au Finlandais lors de son dernier tour lancé. L'autre belle affaire du jour est pour Pierre Gasly. Le jeune Français s'élancera du 5e rang, dimanche.

Ecrasé par Lewis Hamilton (Mercedes) à l'exercice du tour rapide à Melbourne, l'Allemand avait rappelé qu'il préférait sourire le dimanche. Il avait effectivement bouclé la première manche heureux. Mais à Sakhir, il a d'ores et déjà l'occasion de rigoler. Son principal rival pour la couronne mondiale n'a pu s'offrir que le 4e temps, à 0"262, et s'élancera donc depuis le 9e rang après application de la pénalité de cinq places qu'il a reçue à la suite du changement de sa boîte de vitesses.

Gasly à la fête aussi

Comme en Australie, l'écurie italienne devrait bénéficier de l'avantage stratégique et se prémunir des éventuels faits de course avec un deux contre un, puisque Valtteri Bottas (Mercedes), troisième à 0"166, s'est affirmé comme le plus sérieux challenger. Ni Max Verstappen (Red Bull), parti à la faute dès la Q1, ni Daniel Ricciardo (Red Bull), repoussé à 0"440 au cinquième rang, n'ont été en mesure de confirmer les bons chronos établis vendredi.

Pour trouver satisfaction, le Taureau Rouge devra plutôt se tourner vers sa réserve, où Pierre Gasly (Toro Rosso), auteur de plusieurs tours remarquables, s'est offert un sixième temps inespéré pour l'équipe motorisée par Honda, qui plus est sur un circuit qui ne néglige absolument pas la puissance moteur. Le Français s'élancera donc depuis le cinquième rang, trois positions devant Esteban Ocon (Force India), qui a lui aussi trouvé des ressources pour surperformer malgré une monoplace mal née. Au contraire de Romain Grosjean (Haas), seizième et incapable de trouver la bonne fenêtre de température pour ses gommes en Q1, les deux Français sont en "fête". On y revient.

Sebastian Vettel (Ferrari) au Grand Prix de Bahreïn 2018

Sebastian Vettel (Ferrari) au Grand Prix de Bahreïn 2018Ferrari S.p.A.

0
0