Plus de doute possible. Max Verstappen est au rendez-vous fixé de cette première manche du Championnat du monde. Le Néerlandais a fait depuis plusieurs mois une priorité de briller dès le premier Grand Prix de la saison. Son écurie Red Bull n'a plus remporté l'épreuve d'ouverture de la saison depuis 2011 et son pilote star juge qu'il n'est plus possible de commencer par accumuler d'entrée du retard sur Mercedes. Après la première séance d'essais libre, il a dominé la seconde au Grand Prix de Bahreïn, ce vendredi. Dans la droite ligne de son meilleur tour des tests de présaison, les 12, 13 et 14 mars.
Grand Prix de Bahreïn
Fils de, "ridicule et arrogant" : Pourquoi Mazepin est-il déjà détesté ?
06/04/2021 À 17:54
En 1'30"847, le Néerlandais a gagné 0"3 par rapport à sa première session, a laissé son rival pour le titre, Lewis Hamilton, à 0"235, et constaté que Lando Norris avait intercalé sa McLaren, en ne concédant que 0"095. De quoi jouer un rôle d'arbitre en gênant le septuple champion du monde britannique si la tendance de cette journée devait se confirmer. Une sorte d'ironie, puisque la marque de Woking est passée à la motorisation allemande.

Hamilton, Verstappen, Alonso, Leclerc : voici les salaires des 20 pilotes de 2021

Räikkönen premier... dans le mur

A l'instar de McLaren, Ferrari a encore montré ses progrès malgré les restrictions en matière technique. Avec 27 chevaux de plus que l'an dernier, le V6 de Maranello a hissé son nouveau pilote, Carlos Sainz, au quatrième rang, à seulement 0"280, et devant le second titulaire de Mercedes, Valtteri Bottas. Daniel Ricciardo, ex-Renault, encore en phase de découverte chez McLaren, s'est classé sixième à 0"383, devant le surprenant débutant Yuki Tsunoda (AlphaTauri), Lance Stroll (Aston Martin), Pierre Gasly (AlphaTauri) et Sergio Pérez, ex-Racing Point, une nouvelle fois en retrait avec sa Red Bull.
Comme lors des premiers essais, Alpine s'est tenu en retrait mais Esteban Ocon (Alpine) a gagné quelques rangs pour finir à la porte du Top 10, quatre places au-dessus son nouveau coéquipier, le vétéran Fernando Alonso. Il serait étonnant que la marque française qui prend la suite de Renault sur les pistes en reste là. En revanche, Sebastian Vettel ne paraît toujours pas à l'aise à bord de son Aston Martin, ex-Racing Point. Le quadruple champion du monde, transfuge de Ferrari, a plafonné à la quatorzième place, mis à seulement 0"922.
Enfin, l'autre vétéran des circuits, l'inoxydable Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) âgé de 41 ans, a complété le triplette de champion du monde au 16e rang, à tout juste une seconde et un faible quota de tours (15 contre les 28 de Nicholas Latifi (Williams) en raison d'un accident. Le premier de cette saison qui s'annonce longue pour le Finlandais.
Grand Prix de Bahreïn
"Vettel ne sait plus où il habite, sa saison est déjà fichue"
06/04/2021 À 17:38
Grand Prix de Bahreïn
Mercedes coincé, Red Bull bientôt au pouvoir ? "Le moteur Honda a tout changé"
06/04/2021 À 17:30