L'impatient qu'il a toujours été ne pouvait rater l'opportunité de marquer son territoire et asséner un premier coup au Mercedes. Impressionnant lors des tests de présaison, les 12, 13 et 14 mars à Sakhir, Max Verstappen (Red Bull) a dominé les premiers essais de la nouvelle saison vendredi sur le circuit du Grand Prix de Bahreïn. En sortant de sa boîte dans les cinq dernières minutes pour remettre la plus rapide des W12 derrière lui.
Les chronos des essais libres 1
Grand Prix de Bahreïn
Hamilton, le défi d'un 8e titre et l'hypothèse de sa dernière saison
25/03/2021 À 23:41
Pointé en haut des moniteurs de chronométrage lors de son premier run en Pirelli "tendre", le Néerlandais a frappé une deuxième fois juste avant la fin de la séance, désormais réduite de 90 à 60 minutes, en tournant en 1'31"394. Soit 0"298 plus vite que la Mercedes de Valtteri Bottas, qui pensait boucler la session avec le meilleur temps.

Les cadences infernales : "On avait dit : 'Plus jamais ça', et pourtant on y retourne"

McLaren reste la troisième force

Le duel que l'on pressentait entre le Batave et les Mercedes se dessine effectivement, et les courbes de performances semblent s'être bel et bien croisées cet hiver. C'est manifeste, la machine autrichienne a mieux vécu la coupe opérée par le législateur sur le fond plat, devant les roues arrière, afin de réduire de 10% les appuis générés par la partie arrière de la voiture. Sur le tour chrono, la RB16B a paru très stable et sa rivale allemande affecté par un gros sous-virage, et cette différence ne pourra que s'amplifier sur une série de tours.
Premier à poster un temps ce vendredi, Lewis Hamilton n'est ensuite pas revenu à la charge, ce qui explique qu'il a été devancé par Lando Norris et sa McLaren à la troisième place. Son jeune compatriote a confirmé que la machine de Woking pourrait être encore la troisième voiture du plateau en terminant à 0"503 de Max Verstappen, 0"024 seulement devant le septuple champion du monde.

Verstappen champion du monde, Alpine vainqueur en GP, Ocon devant Alonso... nos paris audacieux

Les Haas ferment la marche

Si cette hiérarchie correspond à ce qu'avaient dessiné les tests hivernaux, on ne s'attendait en revanche pas à voir Ferrari aussi bien placée. Au volant d'une SF21 dont le moteur a gagné 27 chevaux, le Monégasque complète le Top 5 à 0"599, devant Sergio Pérez, nouveau venu chez Red Bull, à 0"677, Pierre Gasly (AlphaTauri) et son coéquipier Carlos Sainz. Autre bonne surprise : les Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi et Kimi Räikkönen se sont calées aux 10 et 11e rangs, juste derrière Daniel Ricciardo.

"Dans un coin de sa tête, Gasly a certainement envie de refaire le coup de Monza"

En revanche, les deux nouveaux noms du monde des Grands Prix ont fait une entrée discrète. Aston Martin, ex-Racing Point, s'est installé en seconde partie de tableau, aux 12e et 13e place avec sa recrue Sebastian Vettel et Lance Stroll, tandis qu'Alpine, ex-Renault, a roulé à plus de deux secondes avec Esteban Ocon et son revenant Fernando Alonso.
Et parmi les trois débutants, seul Yuki Tsunoda (AlphaTauri) s'en est honorablement sorti avec le 14e temps, car Mick Schumacher, fils du septuple champion du monde, a tout juste évité la dernière place, laissée à son coéquipier Nikita Mazepin (Haas). L'Allemand comme le Russe a échoué à plus de trois secondes, et c'est une année difficile qui commence pour eu au volant d'une monoplace qui ne recevra aucune évolution comme l'a déjà expliqué leur écurie Haas.
Grand Prix de Bahreïn
Fils de, "ridicule et arrogant" : Pourquoi Mazepin est-il déjà détesté ?
06/04/2021 À 17:54
Grand Prix de Bahreïn
"Vettel ne sait plus où il habite, sa saison est déjà fichue"
06/04/2021 À 17:38