Panoramic

Nico Rosberg (Mercedes) en pole devant Daniel Ricciardo et Kimi Raïkkönen à Shanghai

Quand Hamilton n'est plus là, c'est Rosberg qui danse

Le 16/04/2016 à 10:29Mis à jour Le 16/04/2016 à 12:32

GRAND PRIX DE CHINE - Dans un retour de qualification au format 2015, Nico Rosberg a décroché la pole position au volant de sa Mercedes, à Shanghai samedi matin, devant Daniel Ricciardo (Red Bull) et les Ferrari de Raïkkönen et Vettel. La qualification a été marquée par l'élimination de Lewis Hamilton (Mercedes) dès la Q1, le Britannique était parti en pole des deux premiers GP de la saison.

Nico Rosberg a tout bon ! Dimanche, le pilote allemand de Mercedes partira de la pole position de la 3e manche du Mondial, à Shanghai. Et ce, grâce à une meilleure stratégie pneumatique que les Ferrari de Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel pour le premier relais et une belle avance sur son coéquipier Lewis Hamilton, 22e et bon dernier sur la grille. Le Britannique a essuyé un incident de récupérateur d'énergie en Q1 alors qu'il n'avait pas encore bouclé le moindre tour chrono.

Bénéficiant de moins de grip en "tendre" que les Rouges chaussés en "super tendre" sur les 380 mètres séparant l'emplacement de la pole position du virage n°1 dimanche à 8h00, Nico Rosberg, leader du Mondial avec deux victoires, pourra peut-être compter sur la Red Bull de l'excellent Daniel Ricciardo (Red Bull) pour faire barrage au Finlandais et à l'Allemand.

"Le week-end se passe bien pour moi mais je ne m'emballe pas. Lewis a eu un problème, le combat n'a donc pas eu lieu", a coupé le pilote de la W07 n°6, qui doit quand même se réjouir en son for intérieur. "Je ne suis pas sûr d'où j'ai sorti ce chrono !", s'est exclamé Ricciardo. "Nous nous n'y attendions pas. Deuxième, c'est énorme."

Quant à Kimi Räikkönen (Ferrari), il avait une occasion en or de décrocher sa première pole position depuis le Grand Prix de France 2008 mais il l'a laissé échappée à cause d'erreurs.

Après le chaos de la nouvelle formule de qualification lors des deux premiers meetings, le retour au format de 2015 a quand même réservé des surprises puisque seuls les quatre hommes des deux premières lignes ont atteint la Q3 cette saison (à 8 pilotes à Melbourne et Sakhir). En effet, la perte d'une roue sur la Force India de Nico Hülkenberg a provoqué un drapeau rouge en Q2 alors que Felipe Massa (Williams), Fernando Alonso, Jenson Button (McLaren) et Romain Grosjean (Haas) étaient dans leurs tours rapides.

0
0