Getty Images

Cinquième, Max Verstappen (Red Bull) s'estime à sa place

Cinquième, Verstappen s'estime à sa place

Le 14/04/2018 à 13:40Mis à jour Le 14/04/2018 à 13:44

GRAND PRIX DE CHINE - Max Verstappen (Red Bull) s'est logiquement incliné devant les Ferrari et les Mercedes, samedi en Q3. Mais le faible écart qui le sépare des Flèches d'argent et une stratégie décalée lui donne espoir.

Max Verstappen (Red Bull) a signé le cinquième temps de la qualification du Grand Prix de Chine, samedi à Shanghai, et ce résultat est conforme à ses attentes. "Nous avons obtenu un bon équilibre et un bon feeling de la voiture aujourd'hui, je ne pense pas que nous aurions pu faire mieux. Cinquième sur la grille de départ, ça illustre assez bien notre potentiel actuel", a-t-il déclaré.

Cependant, il s'est vite mis au diapason des critiques émises au sein de l'équipe ces derniers temps à propos de Renault. "Je ne pense pas que nous ayons tiré le maximum du moteur en Q3", a-t-il dit. "Nous perdons du temps dans les deux lignes droites et c'est dur de rattraper dans les autres sections de la piste. Nous savions que les virages seraient important mais c'était insuffisant pour se refaire."

Une stratégie décalée à fructifier

Néanmoins, avec un chrono à 0"121 de Lewis Hamilton (Mercedes), il nourrit quelques ambitions pour la course. "Ferrari était très rapide et nous ne sommes pas si loin de Mercedes", a-t-il fait remarquer. "Et en course, elles ne pourront utiliser le mode moteur", a-t-il ajouté, à propos du fameux "bouton magique" qui vaut à lui seul un gain de 0"2 par tour chez Ferrari et a minima 0"35 chez Mercedes. "Vu notre rythme sur long run, nous pouvons être plus près des gars devant. Nous avons aussi une stratégie différente, et elle sera de un ou deux arrêts selon les conditions météo et la dégradation des pneus."

Pour le Néerlandais, une stratégie décalées n'est cependant pas un gage de succès. A Melbourne, il était parti en "super tendre" au milieu d'adversaires chaussés en "ultra tendre" et escomptait gagner des places en allongeant son premier relais. Un projet tombé à l'eau à cause d'un départ raté et un début de course derrière Kevin Magnussen (Haas).

Max Verstappen (Red Bull) au Grand Prix de Chine 2018
0
0