Avec quatre voitures groupées en 0"108 lors des essais libres 2, vendredi après-midi à Shanghai, Mercedes et Ferrari préparent une bagarre inattendue au Grand Prix de Chine, tant on pensait les Flèches d'argent au-dessus du lot sur ce circuit qui leur réussit traditionnellement. Sur une piste qui a vu quelques gouttes de pluie arriver en toute fin de session, le Britannique est resté en tête, pour le moins symboliquement.
Le plus rapide le matin, le quadruple champion du monde a posté un chrono en 1'33"482 en Pirelli "ultra tendre", inférieur respectivement de 0"007, 0"033 et 0"108 à ceux de Kimi Räikkönen (Ferrari), son coéquipier Valtteri Bottas et Sebastian Vettel (Ferrari).
Grand Prix de Chine
Ricciardo ne veut qu'un contrat de deux ans
19/04/2018 À 10:55
https://i.eurosport.com/2018/04/13/2312576.jpg
Max Verstappen avait averti que Red Bull pourrait souffrir à cause du moteur Renault, et il a effectivement plafonné à 0"341, avec toute de même près de 0"5 de marge sur Nico Hülkenberg (Renault).
Les Français ? Ils ont été assez discret : Pierre Gasly (Toro Rosso) a signé le 12e temps devant Esteban Ocon (Force India) alors que Romain Grosjean (Haas) a connu une séance difficile, échouant à l'avant-dernier rang malgré 26 tours couverts.
Enfin, on retiendra la poursuite de l'épidémie de roues mal fixées. Cette fois, McLaren n'y a pas coupé en ratant un pit stop de Stoffel Vandoorne.
Grand Prix de Chine
Wolff : "Tout ce week-end chinois ne fut pas assez bon"
16/04/2018 À 20:16
Grand Prix de Chine
Bonus-malus : Ricciardo réjouissant, Verstappen incorrigible, Vettel maudit
15/04/2018 À 13:09