Getty Images

Un record et un "désastre" pour Lewis Hamilton (Mercedes)

Un record et un "désastre" pour Hamilton

Le 15/04/2018 à 13:32Mis à jour Le 15/04/2018 à 13:47

GRAND PRIX DE CHINE - Lewis Hamilton (Mercedes) a sûrement vu la réalité en face en parlant d'un week-end à oublier, dimanche à l'arrivée de la 3e manche du Mondial. "Nous avons sous-performé", a-t-il ajouté.

Lewis Hamilton est devenu dimanche le recordman des arrivées consécutives dans les points. Avec 28 drapeaux à damier reçus depuis le Grand Prix du Japon 2016, le pilote de Mercedes effacé des tablettes Kimi Räikkönen (Ferrari). C'est bien là sa seule satisfaction à l'issue d'un nouveau week-end en tout point décevant, pour ne pas dire raté.

Passé à côté des réglages qui l'auraient mis dans le match avec les Ferrari en qualification samedi, le n°44 britannique n'est pas sorti de sa galère pneumatique sur les 56 tours dimanche, malgré un mercure nettement à la hausse (19°C dans l'air, 38e°C sur la piste).

"Nous avons sous-performé"

Très vite, il s'est plaint d'une usure accélérée de son pneu "tendre" à l'avant gauche et a piloté constamment sur la défensive. L'accrochage entre Max Verstappen (Red Bull) et Sebastian Vettel (Ferrari) lui a offert deux places sur un plateau et un quatrième rang bien flatteur. Au final, il a repris huit points au n°1 mondial Sebastian Vettel (Ferrari), qu'il suit désormais à neuf longueurs.

"J'étais dans un 'no man's land', incapable d'aller plus vite", a résumé le quintuple vainqueur de l'épreuve, sur Sky Sport F1. Avant d'ajouter dans le communiqué de presse de Mercedes : "J'ai essayé de faire de la résistance mais mes pneus étaient fichus. Je n'avais aucune chance de garder les Red Bull derrière moi. Samedi et dimanche ont ressemblé à un désastre pour moi. Je n'avais tout simplement pas la vitesse et j'ai galéré. Nous avons sous-performé mais je ne vais pas renoncer car je sais que nous avons une rude bataille devant nous."

Fans de Lewis Hamilton (Mercedes) au Grand Prix de Chine 2018

Rapides ni en qualification ni en course

"Je dois revenir à mon niveau de performance normal avant de perdre encore plus de points précieux", a-t-il poursuivi. "Ça aurait pu être pire - Max m'a fait une faveur aujourd'hui en termes de points au classement - mais c'est un week-end à oublier. Nous devons maintenant comprendre pourquoi nous avons eu du mal et commencer à revenir sur le devant de la scène."

"Lewis n'a pas fait de progrès lors du premier relais, il a stoppé tôt pour des 'medium' en suivant une stratégie à un arrêt", a développé son directeur d'équipe, Toto Wolff. "Il était P3 quand la voiture de sécurité est entrée en piste. A ce stade, nous avons pensé que gagner des positions étaient la clé car nous n'avions pas vu de dépassement dans la première partie de la course."

"Nous n'avions tout simplement pas la vitesse pour battre Red Bull sur la même stratégie et nous devons être très honnêtes avec nous-mêmes quant à la performance de notre voiture ce week-end", a commenté Andrew Shovlin, ingénieur en chef chez Mercedes. "Nous avons eu des conditions différentes en qualification et en course mais nous n'avons été les plus rapides ni dans l'une ni dans l'autre."

C'est la première fois que la firme à l'Etoile ne remporte pas l'une des premières courses de la saison depuis le début de sa domination en 2014k, un fait que la prise de pouvoir de l'écurie au championnat des constructeurs, un point devant Ferrari, ne masque en rien.

Vidéo - Grosse claque à Shanghai : Le jour où Hamilton a laissé un titre mondial dans les graviers

01:12
0
0