A Mercedes la 1000e pole position du championnat du monde de Formule 1. Samedi, Valtteri Bottas a signé un tour en 1'31"547 valant le meilleur temps de la qualification du Grand Prix de Chine, 0"023 devant son coéquipier, et un peu plus sur les Ferrari de Sebastian Vettel et Charles Leclerc. 0"301 et 0"318 pour être précis.
Cette différence au chronomètre traduit surtout l'option jusque-là payante de la marque à l'Etoile par rapport à sa rivale italienne. Capable de générer beaucoup d'appui, sa W10 a mis en échec le moteur de la SF90, considéré comme le plus puissant du paddock avec ses quelques 1050 chevaux.
Grand Prix de Chine
Le Grand Prix de Chine prolongé jusqu'en 2025
06/11/2021 À 07:18
"C'est bon d'être en pole !, s'est exclamé Valtteri Bottas, après sa septième pole position personnelle. C'est un bon week-end pour nous jusque-là mais encore fallait-il faire un bon tour. Je pense que nous sommes derrière Ferrari en vmax dans les lignes droites mais nous étions plus rapides dans les virages, et au bout du compte nous avons plus gagné là que perdu en lignes droites."
Perplexe après une première journée de roulage passée à lutter contre un survirage chronique, Lewis Hamilton n'avait pas encore la solution à ses problèmes samedi matin en essais libres 3 lorsqu'il a pris les bonnes options de set up pour la qualification.
https://i.eurosport.com/2019/04/13/2564676.jpg

Hamilton s'est refait sur un coup de poker

"L'équipe fait un boulot fantastique, je suis vraiment content que nous soyons en 1re ligne, a-t-il clamé. Valtteri a fait un super travail, il a été plus rapide tout le week-end et de mon côté j'étais ravi de boucler deux tours rapides. Je ne savais pas où ça nous mettrait mais au bout du compte c'est une solide performance. J'ai pas mal galéré ce week-end jusqu'à la qualification, je me battais avec l'équilibre de la voiture, je suis donc vraiment content de la direction de réglages prise pour la qualification ; c'était tard mais mieux vaut tard que jamais."
Les départs ne sont toujours pas son fort et sa deuxième place sur la grille n'a rien de très rassurant mais les 56 tours à boucler dimanche lui donnent des motifs d'espoirs. Après tout, il a gagné cinq fois à Shanghai. "Ce n'est pas une mauvaise piste pour doubler, a-t-il rappelé. Ça devrait donc être intéressant. Je suis sûr qu'il y aura des opportunités."
"Notre voiture est vraiment bien en termes d'appui mais il faut l'améliorer en vmax, a insisté Toto Wolff, le directeur d'équipe. C'est toujours un compromis entre puissance et traînée, nous devons donc tout passer au peigne fin sur le châssis et le moteur pour en récupérer."

Vent perturbateur

"On voit pas mal de hauts et de bas d'un weekend à l'autre, y compris au sein d'une même équipe, et ça rend la saison vraiment intéressante, a-t-il poursuivi. Valtteri était dans une classe à part en Australie, Il a galéré à Bahreïn, et là il est de retour. Pour Lewis, c'est l'inverse. Si on regarde Leclerc et Vettel, c'est très similaire."
https://i.eurosport.com/2019/04/13/2564652.jpg
"Lors des essais libres 3, nous avons passé des 'tendre' et des 'medium' pour évaluer si c'était possible de passer la Q2 en 'medium', a expliqué Andrew Shovlin, l'ingénieur en chef. Le vent était aussi un peu plus fort, et soufflait dans une direction différente de celle de vendredi, il y avait donc un peu à apprendre avec les pilotes pour comprendre quoi changer sur la balance. Valtteri est sorti content de sa voiture en essais libres 3, Lewis galérait pour avoir du grip avec les 'tendre' sur un tour. En qualification, Lewis a pris un peu de temps pour récupérer du grip mais en Q2 il était très compétitif. Nous nous attendons à ce que la voiture la plus rapide gagne mais ça va être compliqué avec les Ferrari et Verstappen qui partent avec les mêmes pneus."
Grand Prix de Chine
Négociations autour d'un deuxième Grand Prix en Chine
16/04/2019 À 11:51
Grand Prix de Chine
Bonus-malus : Hamilton millénaire, Vettel protégé, Leclerc sacrifié
14/04/2019 À 15:43