Aurait-on surjoué la prudence chez Mercedes ? Le V6 de Brixworth rendait 0"5 au Ferrari sur les portions rectilignes au Grand Prix de Bahreïn, et à ce tarif-là les champions du monde avaient de quoi craindre les 1397 mètres de la ligne droite de Shanghai, théâtre de la 3e manche du Mondial 2019, le 1000e Grand Prix de l'histoire de la F1, ce week-end. Dominée par la SF90 lors du premier entraînement, la W10 a répliqué lors de la seconde avec Valtteri Bottas, auteur d'un tête-à-queue et du meilleur temps en 1'33"300. D'un rien puisque le n°1 mondial a soufflé la première place à Sebastian Vettel à 0"027, mais suffisamment pour redonner un motif d'espoir. Et pas qu'un, car la "rossa" de Charles Leclerc a peut-être plus souffert qu'en apparence à Sakhir. Après une heure de tests, le Monagasque a été prié d'en descendre, à cause d'un souci de refroidissement qui pourrait cacher un problème plus grave.
Grand Prix de Chine
Négociations autour d'un deuxième Grand Prix en Chine
16/04/2019 À 11:51
https://i.eurosport.com/2019/04/12/2563809.jpg
Max Verstappen (Red Bull) excellent troisième à 0"221 avec son Honda en regard de la puissance réclamée par le tracé de ce Grand Prix de Chine, Lewis Hamilton (Mercedes, piégé par ses pneus froids au virage n°3, s'est donc satisfait de la quatrième position, à 0"707. Avec, on peut facilement l'imaginer, un réservoir rempli pour un début de course.
Grand Prix de Chine
Bonus-malus : Hamilton millénaire, Vettel protégé, Leclerc sacrifié
14/04/2019 À 15:43
Grand Prix de Chine
Wolff : "Un double pit stop était un risque, nous avions tout à perdre"
14/04/2019 À 12:34