Getty Images

Verstappen : "A partir de maintenant, moi aussi je bousillerai leur qualification"

Verstappen : "A partir de maintenant, moi aussi je bousillerai leur qualification"

Le 13/04/2019 à 10:47Mis à jour Le 13/04/2019 à 11:47

GRAND PRIX DE CHINE - Max Verstappen (Red Bull) n'a pas eu le temps de franchir la ligne de chronométrage avant la fermeture de la piste, samedi en Q3. Il a mis ça sur le compte de Sebastian Vettel (Ferrari) et des Renault.

Max Verstappen n'a pas l'habitude de se faire marcher dessus mais ça lui est arrivé samedi fin de Q3, avec des conséquences fâcheuses. Le pilote de Red Bull terminait son tour de lancement lorsque la Ferrari de Sebastian Vettel et les Renault ont déboulé sans préavis, lui coupant la trajectoire dans la dernière portion du circuit de Shanghai. Pour une bonne raison : il ne restait que quelques secondes avant la fermeture de la piste. Si peu que le Néerlandais n'a pas eu le temps de franchir la ligne de départ/arrivée avant l'apparition des feux rouges indiquant l'impossibilité de se lancer dans un tour chrono.

Q3 du Grand Prix de Chine 2019

Ainsi a pris fin sa séance. Tout comme pour son coéquipier français Pierre Gasly, piégé par les mauvaises indications de l'équipe autrichienne, et les pilotes Haas.

On connait son caractère, ce ne fut pas une consolation pour lui. Cinquième à 0"542 du poleman Valtteri Bottas (Mercedes), le n°3 mondial aurait pu disputer la troisième place à Sebastian Vettel (Ferrari).

"Nous roulions en formation et, soudain, Vettel est arrivé et les Renault après ça", a lâché le Batave à Ziggo Sport. "Ils foirent ton tour de lancement, en dépit de la règle non écrite qui dit qu'on doit se suivre. Mais ça ne fait rien, à partir de maintenant, moi aussi je bousillerai leur séance de qualification."

"Nous aurions pu faire mieux mais quand on ne peut pas faire un second run, ça s'arrête là. La voiture était bien. En termes de rythme nous y sommes", a-t-il conclu.

0
0