Pierre Gasly a produit une nouvelle performance de premier ordre en se qualifiant sixième sur la grille de départ du Grand Prix de France, samedi au Castellet. Le pilote AlphaTauri, auteur d'un podium au dernier Grand Prix d'Azerbaïdjan, poursuit sa dynamique de résultats remarquables puisqu'il s'agit de son cinquième top 6 sur le tour chrono en sept rendez-vous cette saison.
Le film de la qualification
Les Red Bull et Mercedes intouchables, le Normand a même été tout proche de battre Carlos Sainz, contre qui 0"028 lui ont manqué. Mais une fois de plus, il laisse des monoplaces d'équipes huppées derrière lui, telle la Ferrari de son ami Charles Leclerc, qu'il a battue de 0"019, et les McLaren de Lando Norris et Daniel Ricciardo. Bref, le Rouennais continue de s'inviter dans la cour des grands, puisque Ferrari et McLaren se battant pour troisième place du championnat du monde Constructeurs, loin d'AlphaTauri, qu'il porte à bout de bras. Samedi, son coéquipier Yuki Tsunoda a surpiloté comme à Imola et fini dans le décor avant même d'avoir bouclé un tour chrono. Face au fougueux débutant japonais, son bilan est immaculé : sept duels remportés en sept séances de qualification cette saison, un bilan dont seul George Russell (Williams) peut par ailleurs se targuer.
Grand Prix de France
Hamilton perdu dans la voiture de Bottas : "On dirait un chat qui court après sa queue"
19/06/2021 À 15:46

"La stratégie sera la clé"

"C'est une très bonne journée, a résumé le vainqueur du Grand Prix d'Italie 2020. Je suis très satisfait de me qualifier 6e ! Jusque-là, le week-end n'a pas été facile, je ne me suis pas senti à l'aise dans la voiture et nous avons eu du mal avec les conditions changeantes. Nous avons fait beaucoup de changements de réglages et ça a porté ses fruits en qualification."
https://i.eurosport.com/2021/06/19/3156941.jpg
Mais il a aussi du garder son sang-froid car la même mésaventure que Lance Stroll le guettait. En Q1, le pilote Aston Martin était passé en hors-piste, et un drapeau rouge avait été déployé au moment où il était lancé dans son tour rapide.
En Q3, le pilote de la Scuderia de Faenza a aussi vécu cette angoisse du tour unique, sans filet. Il s'en est bien sorti. "Après la déception de voir mon premier chrono annulé (ndlr : pour être sorti des limites de la piste), je savais que je n'aurais qu'une chance en Q3, a-t-il raconté. Il y avait beaucoup d'adrénaline et j'ai réussi à faire un tour encore meilleur. J'en suis très heureux. Dimanche va être intéressant pour nous. On retrouve un circuit normal (ndlr : après les circuits urbains de Monaco et Bakou), nous commençons tous sur les mêmes pneus ("medium"), donc la stratégie sera la clé."
Une dixième place reste sont meilleur résultat au volant de la Toro Rosso en 2018 et il a une belle opportunité de faire beaucoup mieux pour son Grand Prix national.
Grand Prix de France
"McLaren et Ferrari étaient en deuxième division au Castellet"
22/06/2021 À 15:36
Grand Prix de France
"Bottas perd toutes ses batailles puis parle comme un cador, ce n’est pas crédible"
22/06/2021 À 15:30